Multiverse City

La ville de tous les défis
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moriture te necant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naito Shirokage
The Big Bad Guy
The Big Bad Guy
avatar

Masculin Messages : 3

Feuille de personnage
Koppais: 500
Équipe:
Objets:

MessageSujet: Moriture te necant Lun 19 Déc - 16:51

Clac.
Clac.
Clac.

L'atmosphère était rigide. Le seul bruit des chaînes claquant au rythme des pas suffisait à nourrir la tension de la foule. Attaché par des dizaines de kilos de liens d'acier, qui gelaient le souffle déjà frais de l'hiver, et entouré de nombreux inquisiteurs, il fut présenté à la foule silencieuse. Une fois sur l'échafaud, les gardes se succédèrent, laissant à ses côtés des lanciers de blanc vêtu, et le grand inquisiteur s'approchait alors, se préparant à déclarer l'ultime sentence. Le destin imminent et les yeux masqués, il semblait pourtant être le seul que la peur n'atteignait pas, et si les chaînes ne le poursuivaient pas jusque dans sa gueule pour éviter qu'il ne s'arrache la langue, il aurait sans aucun doute su lâcher un dernier sourire à la foule.

"Iudicium irae"


A ce moment, le souffle glacial de l'hiver se rafraîchissait encore, et la cécité du bandeau s'assombrissait de même.
Il faisait froid, et l'eau coulait sur son corps.

Lorsque Naito se réveilla, il était allongé dans la forêt. L'eau qui tombait s'amalgamait au sang qui jonchait encore son torse. Cette sensation... Etait-ce un simple rêve ou s'est-elle réellement passée ?
Naito se releva. La terre et la pluie n'ont pas abîmé ses vêtements déchirés plus qu'ils ne l'étaient déjà.

Il se mut vers la source d'eau la plus proche. En se baissant pour nettoyer superficiellement ses plaies les plus visibles, il vit le reflet d'un homme qu'il a oublié depuis longtemps.

"Est-ce que tout va bien ? Vous avez l'air blessé."

Une jeune fille, d'environ 16 ans, brune au visage lunaire dilaté. Légèrement habillé d'un drappé traditionnel, elle était trempée sous la pluie qui commençait seulement à se calmer.

"Oui, c'est juste une mauvaise chute, mais çà va aller."

"Ca a tout de même l'air douloureux. Vous n'avez pas besoin d'aide ?"

"C'est bon. Mais je suis un peu perdu. Saurais-tu où nous sommes ?"

"La ville est à un peu plus d'un kilomètre à l'ouest. Si vous... si tu veux, tu peux m'accompagner, j'y retournais justement."

"Avec plaisir. Je m'appelle Naito, et toi ?"

"Nao. Enchantée."

Quelle était cette ville ? Qu'y a-t-il autour ? Naito l'apprendrait en chemin, bien qu'il ne finit pas avec moins de questions. Ce lieu semblait comme hors de la réalité. Il y avait juste "la ville" par ici.

"Mais donc, d'où viens-tu Naito ?"

"Je viens d'assez loin. Je suis un voyageur itinérant, en quelque sorte."

"Tu n'es donc pas de Multiverse City ? Tu as un endroit où dormir, au moins ?"

"Oui, ne t'inquiète pas."

En arrivant dans la ville, Naito vit l'agitation de la cité. L'euphorie flottant dans l'air semblait indiquer que ses habitants ne connaissaient l'existance des Kneivers, à moins qu'ils ne feignent la quiétude. Mais ce lieu avait attiré la curiosité de Naito ; malgré la sérénité ambiante, il dégageait une aura qui lui était propre...

Les activités les plus folles semblaient avoir lieu par ici, peut-être parce qu'ils entraient du côté du quartier déjanté, comme l'indiquait Nao. Motards fous et jeux en tous genre voilaient les activités traditionnelles.

"Tiens, un stand de lancers de balles. On tente le coup ?"

"Ah... Euh, pourquoi pas, mais tu ne voulais pas visiter la ville ? Et puis celui-ci est une arnaque..."

"Bah, j'aurai tout le temps pour ça."

Sans attendre de réponse, le garçon se dirigea vers le stand, empoigna une balle et la lança sur les boîtes. Un bruit sourd résonna lorsque l'une d'entre elle se renversa.

"Eh, il faut un ticket !", interrompit le vendeur qui fut surpris de l'arrivée des deux jeunes.

"Je tairai le fait que l'une des boîtes est lestée. Et je prendrai l'ours en peluche. C'est bateau, mais ça fera l'affaire."

Le vendeur, un peu désemparé, acquiesca devant l'argument de Naito. Et Nao, de son côté, fut surprise de recevoir un présent un peu gênant, bien qu'apprécié.

Ils continuèrent leur balade dans le quartier, se divertissant tant que l'ambiance s'y prêtait. Le soleil commençait à tomber, et Naito avançait inconsciemment vers un lieu particulier de la ville.

"Tu es certain de vouloir aller par là ? A cette heure-ci, ce quartier est parfois dangereux, tu sais..."

"Pas de souci, c'est là qu'on va m'héberger. Le temps s'assombrit, je vais te laisser. Je saurai trouver mon chemin. Je te remercie pour aujourd'hui."

"... Très bien. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à me demander."

"J'y compte bien."

Nao et Naito s'éloignèrent en s'échangeant sourires. Il fallait maintenant trouver hôte en ce quartier. Pour ce faire, le garçon s'imprégnait de l'atmosphère ambiante dont le bellicisme contrastait avec l'allégresse qui lui précédait, et s'enfonçait dans les ruelles sombres, qui le logent habituellement si bien.

"Hé petit !
Ouais, c'est à toi que je parle. Ta maman t'a jamais dit qu'il fallait pas traîner par ici quand on n'est pas accompagné. Eh, regarde-moi quand je te..."


Sans avoir le temps de comprendre ce qu'il se passait, le voyou se voyait pris à la gorge, la jugulaire menacée par une lame plus qu'affutée, devant les yeux impuissants de ses quelques compères.

"Je me sers, permettez."

Naito aggripa tranquillement la bourse dans la poche droite de son interlocuteur, et termina de s'enfoncer dans la ruelle, retirant l'entrave de son arme, comme si de rien n'était, devant les yeux médusés des petites frappes n'ayant que peu compris ce qui leur était arrivé.

A peine quelques mètres plus loin, il s'incrusta dans un bar dont l'enseigne était la principale source de lumière de la ruelle. Les rires et reflux d'alcool innondaient la salle qui semblait étonnament propre. Naito s'approcha du comptoir :

"Combien pour une nuit ?"

"On n'héberge pas, petit, désolé."

"Vous avez bien une cave, ou un grenier."

"... Si tu t'occupes du ménage, je peux bien t'offrir le lit du grenier."

"J'ai pas le temps pour ça, mais je suis certain qu'on trouvera un arrangement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Moriture te necant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiverse City :: Partie RP :: Section Solo :: Quêtes Solo-