Multiverse City

La ville de tous les défis
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La toile des ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shadow
Forme de vie ultime
Forme de vie ultime
avatar

Masculin Messages : 330
Age : 19
Localisation : Mobius

Feuille de personnage
Koppais: 2760
Équipe:
Objets:

MessageSujet: La toile des ténèbres Mer 15 Juin - 16:41

Partie 1


Oh bon sang.
J'aurais pourtant dû le voir venir.
Forcément, quand on parle de petits compagnons, on pense à un chien, ou un chat.
Un écureuil.
Une souris.
Même un raton-laveur; n'importe quoi, mais en tout cas, pas à cette chose.
Mais non, pour Luna, avoir un animal de compagnie, c'est prendre le premier Arachnide venu et le laisser pendre dans sa crinière.
ÉVIDEMMENT.
Enfin, je ne suis pas tout à fait honnête.
Elle n'a pas pris le premier venu.
Nan, elle a forcément dû choisir avec soin, pour finir avec une telle abomination.

Ça a commencé il y a quelques jours, après la bataille contre les Noires Folies.
Le combat avait été rude pour nous trois, alors nous nous étions arrêtés dans un coin calme et pas trop proche de la civilisation.
J'étais moi-même fatigué, alors je n'y fis pas d'objection et accepta de prendre un jour de repos.
Et pendant que Mewtwo s'était mis à l'écart pour méditer (Enfin, je vois pas vraiment quoi d'autre il pourrait être en train de faire quand il se met à flotter en l'air, yeux fermés et genoux croisés), moi je m'était assis contre un arbre, afin de polir mes flingues avec un torchon.

Les gens me demandent tout le temps où est-ce que je range mes armes.
De quoi ils se mêlent ?
Sous prétexte que je porte tout un arsenal sur moi et qu'on n'arrive pas à le voir, sachant au passage que je ne porte pas de vêtements (et donc pas de poches), ça devrait être bizarre ?
C'est pourtant pas dur de dissimuler en même temps 4 revolvers, une mitraillette, trois lances-grenades, un Machine-Gun, trois snipers, un lance-roquette et assez de munitions pour chacun d'entre-eux.  Faudra quand même que je fasse gaffe à ce que les autorités ne viennent pas me poser des questions à ce sujet.

Mais bref, pendant-ce temps, Luna s'était mise à se promener dans la forêt à coté.
Et bon sang, si j'avais su ce qu'elle était en train de faire, j'aurais rajouté un lance-flammes sur ma liste pour le père Noël.
Avant même de partir, elle était venu me voir avec une seule envie :
Adopter un petit animal.
Rien que là je sentait venir l'idée fumeuse, mais bon.
J'avais déjà pu voir par moi-même à quel point Luna ne supportait pas la solitude, et je ne pouvais que reconnaître le fait que Mewtwo et moi ne sommes pas de la meilleure compagnie qui soit.
Et puis, sachant en plus à quel point j'avais été dur avec elle ces derniers temps, j'ai fini par accepter.
Un petit animal, un petit gars pour lui tenir compagnie.
En plus, elle était semble-il habituée à ce genre de choses, puisqu'elle m'expliqua qu'elle s'occupait d'un opossum chez elle.
Et puis bon, qui suis-je pour l'empêcher de faire ce qu'elle veut ?
Elle est probablement plus adulte que moi, avec le recul.

Bordel.
Dernière fois que je fais preuve d'indulgence.
Sur tout les animaux qu'elle aurai pu trouver dans cette forêt, il fallait que ce soit ça.

"N'est-il pas adorable ?"

"Adorable ?"

Ce mot était le dernier que j'aurais employé pour définir ce truc.

Qui c'est qui qui est adorable ?
C'est toi qui est adorable, Atticus !
Oh mais oui que tu l'est !"


Je courus me cacher derrière un arbre, afin que l'on ne me vois pas prendre de grandes inspirations tandis que je me retenait de vomir, des perles de sueurs plein le front.
Ce n'était pas une araignée.
Oh non.
Une araignée, j'aurais pu l'écraser du pied, ça aurais été trop simple.
Une Tarentule.
Une créature démoniaque et poilue, avec 8 pattes atrophiées et 4 yeux monstrueux.
Comme les autres araignées, sauf que celle-ci faisait la taille de ma main.

Peut-être même mes deux mains réunies.

En me retournant pour observer la chose, je la vis commencer à jouer avec Luna, qui n'avais visiblement pas fait attention à ma disparition.
La créature se déplaçait sur son corps, allant du sabot jusqu'au torse en un clin d’œil.
Et elle, elle laissait cet avatar du démon se promener librement sur elle, comme si de rien n'était !
"Princesse de la nuit", j'aurais dû me douter qu'elle aurais des goûts de gothique.
Soudainement, je sentis mon cœur battre anormalement fort,affectant ma respiration.
Ma vision se troublait légèrement; j'avais la tremblotte.
Qu'était-ce donc que cette sensation ?
Non...
Moi, la forme de vie ultime, je ressentait de la peur ?
Je ris intérieurement, pensant à quel point cette idée était stupide.
C'était impossible, je n'allais pas avoir peur !
Ce n'était qu'une araignée.
Une grosse araignée.
...Une grosse araignée velue.
Rampante.
Bougeant en tandem.
Avec assez de venin dans ses crocs aiguisés pour tuer quelqu'un en une demi-heure.
J'ai peur.

Mewtwo finit par me remarquer et commença à me regarder étrangement, avec suffisamment d'insistance pour me pousser à tenter tout de même une approche de la créature.

"...Fait attention à ce qu'elle ne te morde pas."

"Oh, ne t'inquiète pas, il ne me mordrait jamais, il est bien trop gentil pour ça !
Et puis, une morsure d'Atticus ne me ferais aucun mal."


"...Atticus ?"

"Oui, c'est le nom que je lui ai donné.
ça te plaît ?"


"Nan, pas assez représentatif.
Et pourquoi pas Chtulu, destructeur de mondes ?"


"...Ça ne sonne pas très bien.
Je vais garder Atticus, si ça ne te dérange pas.
Tient, tu veux le prendre ?"


Mon dieu, ne laissez pas cette horreur approcher à moins de 5 mètres de moi.

"J-je vais m'en passer..."

"Oh, d'accord.
Eh, regarde, il est dans mes cheveux !"


Mon visage pâlit encore plus qu'il ne l'était déjà.
Je me sens mal.

"Hi hi, il est sur mon visage !"

Des centaines d'araignées sur mon corps.
Tout partout.
Je vais crever, bouffé par des araignées.


Oh, j'aurais pu m'en remettre.
Ça n'aurais pas été la fin de tout, je n'avais qu'à garder mes distances de sécurité avec Luna.
Si du moins elle ne le gardait pas avec elle pour manger.
Je ne pouvais plus m'empêcher de regarder la chose avec dégoût.
Ça s’était assis sur la tête de Luna pendant qu’elle mangeait sa salade, remuant parfois dans ses cheveux pour finir par retourner derrière sa couronne, dont ça semblait avoir pris pour lit.

Luna avait insisté pour le garder avec elle.
Je n'avais pas d'argument.
Je ne pouvais qu'essayer de manger mon sandwich, évitant de vomir du mieux que je le pouvais, me concentrant sur des choses plaisantes.
Comme un lance-flammes.
Réduisant en cendres des araignées.

Il me fixait.
Juste…    
...fixait.
Sans bouger.

Je compris vite que malgré mon dégoût, je ne devais absolument pas détourner le regard.
Ni ne cligner des yeux.
Il cherchait à m'intimider, je ne pouvais pas montrer de signes de faiblesse.
Ou il en profiterais pour me sauter dessus.
Qu'importe le temps que ça prendra, qu'importe comment Luna réagira, je doit trouver une solution pour l'éliminer.
Tant d'idées fusaient dans ma tête.
Tant de manières de le tuer.

Certains s'arrêteraient là pour me rappeler les promesses que j'avais faites.
La promesse au Docteur Gerald de protéger le monde et ses habitants.
La promesse à Maria de faire en sorte qu'ils gardent espoir, quoi qu'il arrive.
On pourrait également me dire que les araignées ont le droit de vivre.
Qu'elles ont des familles.
Qu'elles sont sensibles, comme toute créature.
Et que de ce fait, elles mériteraient que je me batte pour les protéger, elles aussi.

Je fait une exception des araignées.
Elles sont la peur incarnée, elles ne possèdent pas la moindre qualité d'attachement.
Si elles possèdent une famille, alors je la brûlerais toute entière.

Et puis il y avait cette logique tordue qui avait poussé quelqu’un à décider un jour de dire aux enfants que comme ils étaient plus gros qu'une araignée, ils n’avaient pas de raison d’en avoir peur.
C’était précisément la raison de les craindre.
Elles profitent de leur petite taille pour se faufiler, se cacher.
Et même si on la repère, une araignée seule peut sembler si inoffensive.
On baisse notre garde, puis avant que l'on ai eu le temps de s'en rendre compte, c'est toute la horde qui grimpe sur vous, emportant votre chair morceau par morceau.

Elles sont partout.
Mais je ne les laisserais pas approcher.

Vous savez ce qu’il y a de plus fun qu’une araignée ?
Une brique.
Une brique, c’est tellement utile.
Vous pouvez l’utiliser pour toute sorte de chose.
Comme écraser des araignées.
Vous saviez que vous pouviez jouer à des jeux avec une brique ?
J’adorerais jouer à jette-brique avec Luna.
Vous voyez, ça consiste juste à lancer des briques sur les autres participants, en visant particulièrement la tête.

Des traumatismes contondants.
Fun.
J’adorerais y jouer avec Atticus.

Ou alors, vous pouvez sauter par-dessus une brique !
Sur une araignée !
Ou écraser une araignée avec.
Ou jeter une brique du haut d’un immeuble.
Sur une araignée.

Je suis en train de devenir fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadow
Forme de vie ultime
Forme de vie ultime
avatar

Masculin Messages : 330
Age : 19
Localisation : Mobius

Feuille de personnage
Koppais: 2760
Équipe:
Objets:

MessageSujet: Re: La toile des ténèbres Mar 16 Aoû - 0:46

Partie 2



Étrange.
Il ne me semble pas que nous nous soyons endormis sur le flan d'une montagne.
Luna et Mewtwo on disparu, aussi.
Bon, au moins, Atticus n'est pas là non plus.
Raison largement suffisante pour ne pas paniquer.

Une fois relevé, je me suis mit à explorer l'endroit.
Comment avais-je pu finir ici ?
Je me serais téléporté en dormant ?
Ça ne m'était jamais arrivé, et déjà qu'être somnambule doit être ennuyeux, alors si je fais la même chose mais en me téléportant, ça ne vas vraiment pas le faire.
Mais qu'importe.
C'est le premier moment de solitude que j'ai depuis un moment, autant en profiter.
Le long de la montagne se traçait un sentier, montrant le chemin pour vraisemblablement accéder au sommet.
Par curiosité, je me suis donc mis à le suivre, et plus je montait, plus je ressentait...
...Quelque chose.
Une sensation que j'avais l'impression d'avoir connue autrefois.
Au bout d'un moment, cette sensation devint un peu plus claire.
Je ressentait une présence.
Quelque chose avec cette présence était confortable, familier.
Je ne sais pas trop comment le décrire, mais...
...Je me sentait bien.

Si bien que je n'ai remarqué qu'en retard que je me rapprochait du sommet.
Le sommet était recouvert par une sorte de sol en pavé, recouvrant une surface grande comme une maison.
Quelques décorations et piliers en pierre gisaient ici et là.
J'avais apparemment atteint une sorte de sanctuaire.
Je pris un instant pour observer la vue, puis en me retournant, j'entendis une voix, alors qu'il n'y avait personne d'autre que moi il y avait à peine un instant.
Une voix plus que familière.

"Shadow !"

Maria.
Maria se tenait là, en face de moi, souriante.
Je n'en revenait pas.
Ne sachant pas quoi faire, ma première réaction fut évidemment de foncer vers elle, puis de prendre ses mains dans les miennes.

Je ne savais pas quoi dire.
Elle non plus, visiblement.
Alors nous sommes restés là, à se regarder dans les yeux, comme si le monde autour n'existait plus.
L'amie la plus chère que j'ai jamais eu.
Celle qui avait donné sa vie pour moi.

...Elle avait donné sa vie...
...Que faisait-elle ici ?

"Maria, je te croyais...
...Morte ?"


Le sourire de la jeune femme se transforma en visage recouvert de terreur.
Partout autour de nous, des araignées se mirent à apparaitre, et à grimper sur elle.

"Maria !"

"Aide...
...Moi..."


Une immense araignée, plus grande que les autres fit alors son apparition juste devant nous.
Une tarentule.
Une tarentule que je reconnaissais.
Un Atticus géant.
Voulant faire quelque chose pour nous défendre, je tentât de me saisir d'un revolver, mais mon corps ne répondit pas.
J'était ensevelit sous des toiles d'araignée.
Le contrôle du chaos ne marchait pas, aucune Chaos Spear ne voulait sortir.

L'énorme Atticus s'approcha puis se baissa à ma taille, puis il se mit à écarter l'espace entre ses crocs.
A ma surprise, des mots sortirent de ce que l'on pouvait appeler sa bouche.

"UNLEASH THE SWARM."

Encore plus d'araignées se mirent à nous recouvrir.

"Maria !
MARIA !"


Elle ne répondait plus, elle était déjà recouverte d'araignées.
La forme de son corps commençait même à disparaître, comme si elle s'enfonçait dans le sol.
Et maintenant c'était à mon tour.
Je sentait les milliards de pattes fourmiller sur mon corps.
La lumière disparu petit à petit.
Je ne pouvais presque plus rien entendre.
Uniquement...
Le bruit des crocs d'Atticus s'entrechoquant, un peu comme si c'était son rire démoniaque.

Peu importe où ces horreurs allaient m'emmener, au moins, c'était au même endroit que Maria.
J'allais enfin la rejoindre...


...Je me suis réveillé l'instant d'après, en sursaut.
Prenant quelques instants pour respirer, je put observer que j’étais de retour au campement qu'on avait fait la veille.
Mewtwo était en retrait, sans doute éveillé mais ne faisant pas attention à moi, et Luna à coté, profondément endormie.
Étonnant, quand on sait qu'elle se vante d'avoir le pouvoir de ressentir quand quelqu'un fait un cauchemar, j'aurais dû la réveiller.

Et juste au dessus de sa tête...
Il était là.
Il ne dormait pas.
Et il me fixait.

Il m'avait probablement fixé tout le long de mon sommeil.
Peut-être même qu'il ne dormait jamais.
Ça ne m'étonnerais même plus, au point où on en est.
On pourrait jurer que ses yeux luisaient d'une lueur rouge, à travers l'obscurité.

C'est sa faute.
Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi, mais c'est lui.
Peut-être que Luna lui a appris à le faire.
Peut-être qu'il à appris à le faire tout seul.
Je m'en fiche, c'est lui, j'en suis certain.
Ça ne lui suffit pas d'envahir ma vie, non, il veut également hanter mes rêves.
Il l'aura voulu, il doit être éliminé.
J'aurais peut-être pu me résoudre à terminer ça de manière pacifiste, mais il est allé jusqu'à impliquer Maria là-dedans.

C'est la guerre.

Je ne pu dormir du restant de la nuit.
Mon esprit était bien trop occupé à chercher un moyen d'en finir de manière efficace.
On avait à faire à une menace de trop grande ampleur.
Pire encore que les Black Arms.
Même Cell ne serais pas aussi dangereux.
Je ne pouvais plus me contenter d'Atticus, il appellerais des renforts, j'en suis sûr.
Et vu que je sais maintenant qu'il peut rentrer dans mes rêves, rien ne m'assure qu'il ne pourrait pas me hanter une fois que je l'aurais envoyé en enfer.

...Peut-être le bannir avec un contrôle du chaos ?
ça pourrait m'assurer de le garder définitivement au loin.
Mais ce n'est pas assez satisfaisant, et de toutes manières, je ne peux pas encore téléporter les gens à travers les dimensions.
Pas le choix, je vais devoir régler ce problème par la plus noble des manières.





...Par le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La toile des ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiverse City :: Partie RP :: Hors-Série-