Multiverse City

La ville de tous les défis
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Massko, quête solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Massko
Héros du futur
Héros du futur
avatar

Masculin Messages : 60

Feuille de personnage
Koppais: 1900
Équipe:
Objets:

MessageSujet: Massko, quête solo Dim 23 Aoû - 22:04

J'ai dit que je ferais pareil pour Massko...

Historique du personnage :

[Présentation des personnages]

(Préquelle) Explorers of Multiverse

Un danger à venir

La grande alliance

(Chapitre I)

Tournoi

(Chapitre II), Et au même moment, si du moins vous considérez ce truc comme canon

(Chapitre III)

Se ressasser le passé

Pervertis

Let the games begin

_________________________________________________________

Chapitre I





"Tout de même, je me demande si c'était vraiment prudent de notre part de laisser Latias toute seule."

"Quoi, tu as peur que ces humains bizarres s'en prennent à elle de nouveau ?
On a vu ce qu'ils peuvent faire, non seulement Latias arriverait très facilement à les fuir, mais en plus dans le pire des cas, ils sont tellement nuls qu'elle arriverait sans problème à les vaincre.
Et puis je doute sincèrement que Taxalis soit de nouveau en état de se battre avant un moment."


"Tu as peut-être raison, je dois m'inquiéter pour rien...
Bon, tu as fini de ramasser toutes ces feuilles ?"


"Ouais, attrape."

Suite à leur rencontre avec Latias, il fut évident pour les deux Pokémon qu’ils allaient rester dans la ville pour un bon moment, et le besoin d’un abri les fit décider d’emménager dans la petite clairière de la forêt du parc de la zone détente, un endroit idéal pour des Pokémon de type plante.

"Parfait, je vais pouvoir nous fabriquer des coussins avec ça.
En attendant, coupe-moi donc ces ronces, je n’aime pas leur allure, on va finir par s’y blesser."


"…"

"Massko ?"

"…Euh oui, pardon."

"Ça va ?
Tu as l’air perdu dans tes pensées…"


"Oui…
Je repensais à ce qu’on a dit tout à l’heure, concernant cette histoire d’univers différents…"


"Ah…
Je suis désolée, mais je n’ai vraiment pas envie de t’en parler…"


"S’il te plait, dis-moi au moins comment tu sais tout ça !"

"…
…Si je ne te le dis pas, tu ne vas plus me lâcher, n’est-ce pas ?
Très bien, alors par où commencer…
Il y a de nombreux univers, mais à l’origine ils étaient tous identiques.
C’est avec les millénaires que tous ces univers ont commencé à se différencier les uns des autres. "


"Mais comment…"

"Je sais tout cela car j’ai eu l’occasion de fréquenter Dialga autrefois, il a pu me l’enseigner en tant que l’un des créateurs de notre univers.
Maintenant, si tu pouvais éviter de me couper..."


Comme seule réponse, Massko se passa la main derrière la tête, en faisant savoir à Célébi qu’elle pouvait reprendre.

"Rien que l’existence de tous ces univers est prouvée par cette ville.
Multiverse City…
Le mot multiverse est une fusion des mots universe et multiple.
Je pense donc que cet endroit est destiné à réunir des personnes de différents univers.
Ce qui peut donc nous amener à remarquer à quel point les autres univers peuvent être différent du nôtre, on a vu plein de créatures n’ayant rien à voir avec des pokémon ni même avec des humains ici.
Peut-être qu’il n’y a jamais eu ni pokémon, ni humains dans ces univers."


"Mais alors, si il y a des humains dans le monde de Latias, cela voudrait dire que notre monde est similaire…
…Sauf que les humains n’y ont jamais existé ?"


"O-oui…"

Célébi se mit alors à baisser la tête comme si elle voulait cacher quelque chose, ce qui malheureusement pour elle ne fit qu’attiser la curiosité de son ami.

"Pourquoi j’ai l’impression que tu ne me dis pas tout ?"

Prise au dépourvu, le petit pokémon commença à rougir de plus en plus, avant de prendre une grande inspiration qu’elle relâcha dans un long soupir.

"Et bien, un monde dans lequel seul des pokémon ont existé serait certainement possible, mais il serait bien différent du nôtre…"

"Une minute, tu n’es quand même pas en train de me dire que…"

"Et pourtant si, Massko…
Les humains ont bel et bien peuplé notre monde fut un temps…
Bien que ce ne soit plus le cas après que le monde ait été dévasté par sa paralysie, plusieurs vestiges de leur présence pouvaient être trouvés, comme des ruines, où même des espèces de pokémon qui n’auraient jamais existées sans eux."


"Tu…
…tu veux dire qu’ils sont allés jusqu’à créer des pokémon par eux même ?"


"Quelques-uns, oui…
Comme exemple, je peux te citer les Kaorine, sinon plusieurs pokémon de type spectre sont constitués d’âmes d’humains…
Ils avaient également quelques conséquences graves sur l’environnement, dont ont résulté des espèces comme Tadmorv aussi.
Ils vivaient en paix avec les pokémon, quand un jour, un évènement a provoqué leur disparition presque totale."


"Leur…
…Disparition ?
Quel évènement ?"


"…
C’est un des moments les plus sanglants de l’histoire de notre monde…
Je ne voulais pas te parler des humains car j’avais peur de finir par devoir te raconter cela…
Et je ne sais pas si c’est une bonne chose pour toi de tout te révéler d’un coup.
Va donc nous débarrasser de ces ronces comme je te l’ai demandé, finissons d’emménager l’endroit et prenons une pause, je te raconterais à ce moment…"


Massko s’exécuta sans chercher à discuter davantage, déjà en effet sous le choc de ce qu’il venait d’apprendre.
Les humains ont vécu parmi les pokémon ?
Cela expliquerais pourquoi ils sont connus même dans un monde peuplé uniquement de pokémon, mais pourtant, il existe bel et bien des humains dans leur monde, Massko était même ami avec un d’entre eux, ils sont même allés dans le passé ensemble avant que cet humain ne devienne un pokémon lui-même…

Après une bonne demi-heure de silence et d’intenses réflexions pour Massko, le nouveau foyer des deux pokémon était prêt.
Assez confortable pour y vivre, assez discret pour y rester caché.
Alors après avoir pioché dans la petite réserve de pommes, les deux pokémon s’installèrent et se préparèrent à une importante discussion.



"Je veux être sûre que tu es prêt pour ça.
Promet-moi au moins de ne le dire à personne quand on rentrera chez nous."


"Tu as ma parole.
Et je pense être prêt.
En tout cas, j’ai envie de savoir la suite maintenant."


"Dans ce cas…
Je te préviens tout de suite, je n’ai pas vécue cette partie de l’histoire moi-même.
Comme tu le sais, j’essaie toujours d’arriver dans des moments de paix quand je voyage dans le temps…
Donc pour en revenir aux humains.
Ils avaient beau vivre en paix parmi nous, ils étaient clairement l’espèce dominante.
Ils étaient plus nombreux, plus civilisés, et même si ils n’avaient pas de pouvoirs ou d’habilités particulières au combat, ils avaient cependant une ingéniosité et une faculté à exploiter toutes les ressources qui les entourent qui leur ont permis de prendre le dessus sur tous les autres êtres vivants.
Ils étaient, comme dans toute grande civilisation, des êtres dotés de consciences et de pensées bien différentes selon les individus.
Certains humains étaient bons, d’autres l’étaient moins.
Chose qui divisait souvent leur société.
Certains pensaient que la nature devait être respectée et qu’il y avait donc des limites à ne pas franchir.
Mais cela n’a pas empêché certains de considérer qu’ils étaient comme des dieux régnants  sur toutes les autres espèces, et qu’ils pouvaient ainsi se permettre de briser toutes les règles pour arriver à leurs fins.
C’était de l’orgueil.
Tous les humains n’étaient pas comme cela, et tous ne méritaient pas ça, mais c’est tout de même l’orgueil de ces humains qui a provoqué leur perte."


"D’accord, mais qu’est-ce qui les a fait tous disparaître exactement ?
Une guerre ?"


"Pas exactement.
Vois-tu, les humains entretenaient une relation avec les pokémon semblable à celle d’un animal de compagnie et son maître.
Ce n’est pas très digne dis comme ça, je sais, mais les humains qui avaient leurs propres pokémon pouvaient vivre avec eux, les élever, s’occuper d’eux, un peu comme leurs propres familles.
Je n’ai jamais eue de telle relation avec un humain, mais je sais que c’était une façon de vivre très agréable.
Cependant, certains humains pensaient pouvoir utiliser les pokémon pour pouvoir dominer sur les autres.
C’est ainsi que certains se sont mis en tête de créer eux même un pokémon.
Pas un pokémon comme ceux qu’ils avaient créés auparavant, qui n’étaient la plupart du temps qu’un hasard ou un accident et qui restaient à part ça des pokémon ordinaires, non, il était cette fois question de créer le pokémon parfait.
Le pokémon le plus puissant qui soit.
On raconte qu’ils se sont servis d’un pokémon légendaire extrêmement rare nommé Mew comme base pour leur création."


"Et…
…Ils y sont arrivés ?"


"Oui.
Ils ont rêvés de créer le plus puissant de tous les pokémon…
…Et ils ont réussi.
C’était une créature dont la puissance écrasante défiait les lois mêmes de la nature, et n’avait absolument rien à craindre des pokémon légendaires les plus redoutés.
On peut le dire, ce pokémon était comparable à un dieu.
L’ultime erreur de ces humains aura été de croire qu’ils pourraient le contrôler.
La suite est un peu floue, mais selon la version la plus crédible, le pokémon se serait senti frustré de voir que les humains n’avaient aucune compassion pour lui et ne cherchaient qu’à l’exploiter.
Ne voulant pas vivre dans un tel monde, il aurait alors décidé de se venger des humains en ignorant le bon qu’il pouvait y avoir chez eux et se serait mis à tous les massacrer.
Personne ne pouvait lutter contre un fléau pareil, et en quelques jours, pratiquement toute vie humaine aurait disparue de notre monde."


"Il…
Il a provoqué l’extinction de toute une espèce encore mieux civilisée que nous à lui seul ?
Juste comme ça ?
Incroyable…"


"On raconte qu’il se serait ensuite attaqué aux pokémon qui vivaient avec les humains, même si apparemment avec moins de fureur.
Il aurait fallu que plusieurs légendaires s’allient contre lui pour le stopper.
Quand il a fallu se mettre d’accord sur le sort de ce pokémon, il fut finalement décidé que les humains avaient étés punis pour leur orgueil, et que ce pokémon pourrait continuer à vivre librement tant que ce serais en paix avec les autres pokémon.
Ce dernier aurait accepté, ne voulant réellement exercer sa vengeance que sur les humains.
Il serait alors parti en exil quelque part dans un coin reculé du monde et plus personne ne l’aurais jamais vu depuis, son nom finissant par tomber dans l’oubli au fil des âges."


"Et c’est donc ainsi que les humains ont disparu…
Quand je pense qu’il existe un monstre pareil…
Le pire, c’est qu’au final, les humains se sont détruits eux-mêmes et tout ça parce que juste quelques-uns parmi eux se sont crus tout permis…"


"Oui…
Une histoire bien triste et cruelle, tu ne trouves pas ?"


"C’est clair…
Mais Célébi, j’ai une dernière question.
Des humains…
Il y en avait encore même après le passage de ce pokémon, n’est-ce pas ?"


"Et c’est pour ça que j’ai précisé que PRESQUE toute forme de vie humaine a disparu.
Quelques lignées ont survécu, et sont restées dans l’ombre pendant de longues générations.
Je suppose que tu faisais référence à l’humain avec lequel nous étions amis.
Tous les humains restants ont péris avec la paralysie de la planète.
Celui que nous avons connu était le dernier.
Le dernier de tous les humains.
Probablement une bonne chose de savoir qu’il vit désormais heureux sous la forme de pokémon dans le passé, mais on peut maintenant le dire :
L’être humain est une espèce éteinte.
Mais aujourd’hui, la légende des humains est avant tout alimentée par le fait que parfois, un humain est appelé depuis un autre univers pour venir jouer un rôle extrêmement important dans le nôtre, souvent le sauver d’une quelconque menace.
Cependant, un humain présent dans notre monde dans ces conditions ne peux pas y vivre sous sa forme habituelle, c’est pourquoi ils sont transformés en pokémon avant de venir dans notre univers, généralement un pokémon choisi pour aller avec la personnalité de l’humain en question."


"Ouah.
Juste, OUAH.
Je vais avoir du mal à dormir ce soir."


"Vu à quel point tu as bâclé ton travail, tu ne vas pas dormir du tout si tu laisses tout ça dans cet état."

"J-Je te demande pardon ?"

"Les ronces.
Tu te fiche de moi ?
Je t’ai demandé de les couper, pas de me les tailler à moitié !
Maintenant dépêche-toi de t’occuper de ça où tu seras privé de dîner !"


Dernière édition par Massko le Ven 20 Jan - 10:08, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massko
Héros du futur
Héros du futur
avatar

Masculin Messages : 60

Feuille de personnage
Koppais: 1900
Équipe:
Objets:

MessageSujet: Re: Massko, quête solo Mar 27 Oct - 18:12

Chapitre II




"Gah !"

"Alors, on arrive pas à se défendre contre mes griffes acier ?"

"Merde, son corps est trop résistant..."

"Hé hé, je ne suis pas un Galegon pour rien !
Tu devras frapper plus fort si tu espère vraiment me vaincre, Massko !"


"Je reconnais que tu est fort...
Mais je ne laisserais pas passer cette carte !"


Massko fonça sur le pokémon acier/roche, pour lui passer dans le dos et l'attaquer à coup d'éco-sphère.
Galegon en fut repoussé, mais il se remit vite sur pieds.
Néanmoins, Massko avait disparu.

"Où..."

"Juste en dessous !
Tunnel !"


Massko surgit alors du sol, frappant de nouveau l'autre pokémon, et le mettant KO sur le coup.
Eh ouais, faiblesse X4 Reggie2

"Et voilà le travail."

Tout autour de la petite arène improvisée, plusieurs pokémon avaient assistés au combat et sautaient de joie en félicitant Massko pour sa victoire.
Un Hélédelle vint se poser à coté de Massko et lui tendis un bout de papier.

"Massko l'emporte, c'est donc lui qui mérite de prendre la carte menant à ce fameux trésor."

"Bordel, je jure que quand j'évoluerais, je te vaincrais sans difficultés, Massko."

Massko pris la carte puis alla à l'intérieur du petit bâtiment à coté d'eux.

"Oui, c'est ça.
En attendant, tu manque cruellement de technique, tu te contente de ta résistance pour essayer de tenir aux coups et contre-attaquer comme tu peux."


à l'intérieur du bâtiment, qui se révélait être une sorte de bar, le même Lucario qu'au tournoi vint accueillir le pokémon plante.



"Alors t'est venu à bout de Galegon ?
Ah, je me disais bien que t'était plutôt bon, surtout après ta prestation au tournoi !"


"J'ai quand même perdu à ce tournoi."

"Te sous-estime pas pour ça, t'as quand même fait un super combat contre Mai !
En attendant, grâce à toi on a peut-être une chance que Galegon se la ramène un peu moins maintenant, car il commençait à devenir lourd depuis qu'il est arrivé dans le coin."


"Bon, pour célébrer ta victoire, je te sers un jus de baies Oran Massko ?"

"Je sais pas..."

"Allez, c'est moi qui offre !"

"Si vous voulez.
C'est quand même sympa d'avoir monté à vous deux un coin pour rassembler tout les pokémon qui arrivent ici."


Le Pandarbare posa le verre sur la table pour le tendre vers Massko, qui s'en saisis et but une gorgée.

"Ouais, Pandarbare et moi, on fait parti des premiers pokémon à être arrivés dans cet endroit, du coup on s'est dit que monter un endroit pour aider les pokémon à s'y retrouver serais sympa.
Y'as même une sorte de mini village de pokémon à l'autre bout de la ville, ils sers de logements spécialement pour les pokémon, avec en plus quelques commerces."


"Mais ici, c'est un endroit parfait pour les pokémon qui aiment l'aventure, comme t'as pu le voir avec le tableau d’annonces et de missions géré par Hélédelle."

"Ouais.
Bon, même si il y a fallu se la disputer avec Galegon, je suis bien content d'avoir eu cette carte au trésor.
Apparemment, elle mènerais vers une pierre qui selon certains dires, permettrait de manipuler le temps et l'espace.
Si jamais on arrive à la trouver et à s'en servir, Célébi et moi, on pourrais rentrer chez nous."


"Tu tient déjà à rentrer ?
Mais t'as encore rien vu de ce monde..."


"Je sais, mais je le sens pas cet endroit.
On se fait attaquer par des créatures louches, Célébi et moi on à même rencontré une Latias maléfique."


"Dit comme ça...
Au passage, elle est où Célébi ?"


"Je te l'ai déjà dit non ?
Elle était déjà partie sans moi quand t'est venu me chercher pour m'amener ici ce matin, apparemment elle voudrait voir par elle même à quoi ressemble la ville et faire quelques courses.
Je lui ait demandé de ne pas partir sans moi, que je puisse la défendre au cas où, mais je pense que ça l'à énervée et que c'est pour ça qu'elle est partie sans moi."


"Bah, après tout, qu'est-ce qu'elle risque, hormis se faire capturer par des monstres de ténèbres, puis se faire cuire sur le feu et manger toute crue lors d'un festin organisé par ces mêmes monstres ?"

"..."

"Franchement Typhlosion, y'as des fois où tu ferais mieux de la fermer."

"Hey, je plaisante !
Sinon Pandarbare, j'ai reçu une lettre d'Amphinobi, il dit qu'il à trouvé ton voleur, mais qu'il ne l'a pas encore coincé et que du coup il vas pas revenir avant encore quelques jours."


"Un voleur ?"

"Ouais, je me suis fait voler un genre de masque l'autre jour.
Je l'avais laissé en décoration pour mon bar, mais à ce qu'il paraît il avait une certaine valeur, donc il semblerais que quelqu'un se le soit chapardé quand j'avais le dos tourné."


"Du coup, Amphinobi, un pote à moi, à voulu se proposer pour retrouver le voleur.
Mais je crois plutôt qu'il cherche à prouver quelque chose, parce qu'il se considère comme le dernier descendant d'une grande lignée de ninjas ou un truc comme ça, et comme je me suis moqué de lui quand il m'a dit ça je crois que ça l'a vexé."


"Ouais, en attendant il à intérêt à se grouiller, j'ai bien envie de lui toucher deux mots à ce voleur moi."

"T'est sûr de vouloir le récupérer ?
Il fichait les jetons ton masque quand même !"


"Enfin bref, je vous laisse.
Si vous me cherchez, je suis à l'autre bout de la salle, ces jeux que les humains appellent "bornes d'arcade" sont vraiment amusants, même si je comprend rien aux écritures."


Le pokémon feu quittant le petit groupe, Hélédelle vint se poser sur le bar à coté de Pandarbare.

"Voilà patron, j'ai retiré l'affiche de mission pour la recherche de la pierre, et j'ai noté dans le registre qu'elle était attribuée à Massko.
Mais si je puis me permettre, Massko, cette mission n'as pas été mise sur une haute difficulté pour rien, on raconte que cette pierre aurait été trouvée et serais gardée par des créatures terrifiantes."


"Hmm, je relève le défi."

"C'était juste pour prévenir."

Massko termina son verre, puis se leva en direction de la sortie.

"Bon, c'était bien sympa de tous vous rencontrer, mais je pense que je me sentirais mieux si je savais Célébi en sûreté, donc je vais essayer de la retrouver."

"Si tu veux.
Hésite pas à revenir nous voir si tu passe dans le coin.
Et si jamais tu recroise Latias, dis-lui qu'on est là, j'imagine que ça ne lui fera pas de mal de voir d'autres pokémon."


"Ouais, j'y manquerais pas.
Allez, salut."


Massko s'en alla alors, marchant tranquillement dans les rues de la grande ville, sautant parfois sur les toits pour se dégourdir un peu.

(Quand je pense que l'on croise enfin d'autres pokémon, finalement ils n'en savent pas plus sur ce monde ou sur un moyen de revenir chez nous.
Je devrais peut-être éviter de leur dire tout de suite que l'on vient d'un monde sans humains, je sais pas comment ils pourraient réagir.)


Après avoir cherché Célébi un peu partout, il finit par abandonner, se disant qu'il pouvait bien lui faire confiance et qu'elle finirais bien par rentrer.
Il décida donc de trouver un endroit où se détendre un peu, et après avoir un peu cherché, il finit par trouver un coin abandonné de la plage.
Massko se posa donc sur le sable chaud, et profita de la vue qui lui offrait le soleil en fin d'après-midi commençant à descendre dans le ciel, se reflétant sur l'eau.
Le contexte était idéal, et il ne fallut pas longtemps à Massko pour qu'il s'assoupisse.


Si bien que le lendemain...

"DEEEBOOOOOOOUUUUUUT !" Hap


Massko se réveilla d'un bond, pour voir Célébi juste devant lui, visiblement satisfaite de son coup.

"Bon sang, je t'ai dit de ne plus faire ça !"

"Oui et bien en attendant, tu peux toujours me remercier de t'avoir trouvé sur la plage et de t'avoir transporté jusque dans notre forêt."

"Change pas de sujet !"

"Si, c'est précisément ce que je vais faire.
Alors, t'est allé voir le fameux endroit où les pokémon se rassemblent dont ce Lucario t'avais parlé ?"


"Oui, mais comment était-tu au courant que j'allais là-bas ?"

"T'as pas arrêté de m'en parler quand on est revenus du tournoi, je me suis bien doutée que tu finirais par y aller en mon absence."

"Oui d'ailleurs, ça c'est bien passé hier ?"

"J'ai vécu une de ces aventures, tu n'imagine même pas.
Mais sinon, quoi de neuf de ton coté ?"


"Et bien, j'ai peut-être trouvé quelque-chose qui pourrait nous aider à rentrer à la maison.
Regarde."


Massko sortis alors la carte qu'il avait eue hier et la montra à Célébi.

"Cette carte montre un endroit dans lequel on pourrait trouver une pierre qui permettrait de contrôler le temps et l'espace.
Je suis pas encore tout à fait certain de comprendre ces histoires, mais il me semble que cela implique de pouvoir traverser les dimensions, non ?"


"J'imagine...
...Mais tu est au moins certain qu'il y a vraiment quelque chose là-bas ?"


"Ça vaut le coup d'essayer, non ?"

"Ça veut au moins dire que Fromulus vas devoir faire un autre chapitre dans pas longtemps pour continuer l'histoire."

"Mais de quoi tu parle ?"

"Roh, tu sais très bien que c'est toujours au moment où les héros décident tout juste de partir à l'aventure qu'il y à une coupure dans l'histoire."

"Zut, ça veut dire que le chapitre se finit maintenant ?
Mais j'ai envie d'aller chercher cette pierre tout de suite moi Euh "


"Et oui, c'est la dure loi de la mise en suspens" Reggie2


Dernière édition par Massko le Mer 11 Mai - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massko
Héros du futur
Héros du futur
avatar

Masculin Messages : 60

Feuille de personnage
Koppais: 1900
Équipe:
Objets:

MessageSujet: Re: Massko, quête solo Jeu 31 Déc - 14:47

Chapitre III


(Trumpet Intensifies)


"Bon, on y va ?"

"Mais tu ne peux pas tenir en place ne serais-ce que 5 minutes, ma parole !
Je t'ai dit qu'il fallait qu'on prenne plus de nourriture, tu est un habitué des donjons mystères, tu devrais savoir qu'il faut toujours bien se préparer avant une excursion !"


"Mais c'est pas une excursion, on va juste à l'autre bout de la ville !
Certes notre objectif se trouve à l'intérieur d'une grotte selon la carte, mais ce n'est pas pour autant que l'on vas avoir besoin d'autant de baies et de pommes!"


"On sera bien content de les avoir sur place.
Ah et c'est toi qui tient le sac, il est trop grand et lourd pour moi."


"TROP LOURD A CAUSE DE QUI ?!"

Malgré un départ un peu brouillon, les deux pokémon finirent par sortir du quartier détente.
Ils commençaient à se faire peu à peu à la circulation dans cette immense ville, et voyant que les gens ne faisaient pas attention à eux et se contentaient de vivre leurs vies, la méfiance de Massko concernant les gens de cet endroit disparaissait petit à petit.

"Sinon, ça me fait penser que cela faisait un bon moment qu'on était pas partis à l'aventure tout les deux comme ça."

"Oui, tu te souviens ?
Tu était encore tout jeune les dernières fois !
C'est amusant de voir que tu as gardé ce goût pour l'aventure malgré les années."


"Dommage que l'on ait jamais réellement pu en profiter, on ne faisait ça que pour m'entraîner pour aller dans le passé..."

"ça me fait penser que je ne t'ai jamais demandé, je sais que les donjons mystères d'autrefois étaient plus peuplés et dangereux, cela ne t'a pas paru trop dur ?"

Massko croisa les bras fièrement puis pris une mine vantarde.

"Dur ?
Pour moi ?
Pfeuh, aucun donjon ne peux me résister !"


"Oui, bien sûr, et c'est parce que tu est aussi fort que tu as fini par te faire prendre."

"Bah, et alors ?
Noctunoir m'avais peut-être capturé, mais j'ai quand-même réussi à m'échapper, c'était du gâte-"


"-Du muffin."

"Non, il me semble bien que dans l'expression c'est..."

"Laisse tomber, trop long à expliquer."

Les deux amis continuèrent d'avancer dans la direction indiqué par la carte, mais le doute s'installa quand ils finirent par arriver aux murs de limite de la ville.

"Une minute, je viens de remarquer mais...
...Ce plan dit que le lieu qui nous intéresse est en dehors des limites de la ville !"


"Oui, et alors ?"

"Tu as déjà oubliée ?
Cette ville est entourée de vide, l'endroit indiqué par la carte n'existe pas !"


Les deux se regardèrent silencieusement, jusqu'à ce que Célébi reprenne la parole.

"Mais tu en est sûr au moins ?"

"Dis tout de suite que je suis fou !"

Célébi se contenta de voler un peu au dessus du mur pour vérifier, puis fit signe à Massko de grimper pour la rejoindre.

"Mais de quoi tu parle ?
Bien sûr que si qu'il y a quelque chose après les limites de la ville !"


"Que...
...Comment ça ?"


Massko arriva bientôt au niveau de Célébi, et pu observer ce qu'elle disait :
Effectivement, le grand gouffre avait laissé place à une forêt qui semblait s'étendre relativement loin.

"Je...
...Je ne comprend pas..."


"Ne te prend pas la tête, d'après ce que tu m'as raconté tu n'est passé ici que rapidement, et avec le stress de me retrouver, c'est possible que tu n’aie pas si bien vu."

"Il y avais un vide...
Avec ces monstres qui m'ont attaqués et ce Shadow qui est venu m'aider..."


"Bon, on reste ici à se poser des questions ou on part à l'aventure ?"

Malgré ses interrogations, Massko se décida tout de même à suivre Célébi, bien que choqué.
Il y a un gouffre tout autour de cette ville, il l'avait vu de ses yeux !
D'où sortait cette forêt ?
Le mystère autour de cette ville ne faisait que s'épaissir continuellement, et cela ne mettait absolument pas à l'aise le pokémon Gecko.

Cela lui prenait tellement la tête, si bien que Célébi finis par lui prendre la carte des mains dans le but de le sortir de ses pensées.

"Bon, oui, il y a une forêt en dehors de cette ville, et alors ?
Même en admettant que l'endroit aie changé en ton absence, ce ne serais pas la première bizarrerie que l'on aurais vu depuis que nous sommes ici, non ?
Maintenant, concentrons-nous sur notre objectif, tu veux bien ?
Tu te faisait une joie de partir en exploration, je te rappelle !"


"J'imagine que tu as raison...
Dans ce cas, puisque tu as la carte, on est encore loin ?"


Célébi étendis la carte autant que ses petits bras lui permettaient, et vérifia l'emplacement approximatif du duo pour le comparer avec l'emplacement du trésor.

"Et bien, je ne suis pas totalement sûre vu que l'on a pas beaucoup de repères...
Mais je suis au moins certaine que l'on vas dans la bonne direction."


Et effectivement, au bout d'une dizaine de minutes, ils finirent par arriver dans une grande clairière, avec en son sein une espèce de petite montagne sous la forme d'une colonne de pierre et de terre.

"C'est vraiment un relief étrange, et en même temps ça ne semble pas avoir été fait à la main..."

"Si j'en crois la carte, il vas falloir essayer de grimper, l'entrée de la grotte se trouve sur un des flancs."

"Tu peux voler, et escalade est mon deuxième nom.
Ça devrait le faire."


Massko s’apprêtait déjà à sauter pour s'accrocher à la paroi, mais un geste de Célébi lui fit comprendre qu'elle voulait qu'il se stoppe dans son élan.



"Attend...
J'ai l'impression de ressentir une présence..."


C'était comme une concentration de ténèbres qui s'approchait d'eux.
Était-ce à cause de son type psy que Célébi sentait un danger de ce genre arriver ?
Elle restait sur ses gardes, fixant une direction, comme pour indiquer à Massko de se méfier de quoi que ce soit pouvant venir de ce coté.

"Ces arbres sur la droite, là, ils n'était pas là il y a à peine 5 minutes."

"Tout comme cette forêt n'était pas sensée être là il y a encore quelques semaines..."

En temps normal, Célébi aurais essayé de répondre pour avoir le dernier mot, ou aurais au moins réagis avec une grimace, mais ce ne fut pas le cas, elle resta impassible et concentrée, indiquant à Massko que la situation était réellement sérieuse.

Et très vite, le décor sembla légèrement se flouter, jusqu'à ce qu'une silhouette sombre apparus de nulle pars de manière surréaliste et bouscula les deux pokémon sur son passage.

Massko se releva rapidement pour essayer de voir son agresseur, qu'il cru reconnaître :

"Shadow ?"


"Je n'ai pas le temps de m'occuper de vous, dégagez !"

"Massko, attention, c'est un Zoroark !"

"Un quoi ?"

"Une espèce de pokémon maîtrisant les illusions.
Ils peuvent se montrer très dangereux."


"Effectivement, et c'est pourquoi je vous recommande de ne pas rester sur mon chemin."

Le pokémon noir et rouge était désormais à l’arrêt devant les deux types plante.
Il portait un sac avec attention, comme si son contenu avait une grande valeur.

C'est un pokémon ?
Il ressemble vraiment à Shadow pourtant... Euh


"Dans tout les cas, le fait que tu sois pressé ne justifie pas que tu t'en prenne à nous comme ça !"

"Bon sang, si vous continuez de me retenir, alors je vais vous éliminer !"

Le Zoroark passa alors dans le dos de Massko sans que celui-ci n'aie eu le temps de le voir venir, puis le lacéra d'un coup de griffe.
Cherchant à garder équilibre, Massko fit quelques bonds en arrière mais trébucha en se prenant une patte dans un nœud fait avec l'herbe à ses pieds.

"Eh oui, Nœud d'herbe, une attaque bien pratique, j'imagine que tu le sais en tant que pokémon plante."

Le pokémon ténèbres s'avança de Massko l'air menaçant, probablement pour l'achever.

"Tu ne touchera pas à Massko !"

La tentative qui suivit n'eut que peu d'effet, puisque le Zoroark balaya les Feuilles Magik de Célébi d'un simple geste, avant que ce dernier ne tende le bras vers le petit pokémon rose.

"Vibrobscur."

Un rayon d'énergie noire sortis alors de la paume de l’illusionniste et frappa Célébi de plein fouet, la laissant tomber au sol, pratiquement K.O..

"Non !"

Massko voulu lancer une éco-sphère sur l'ennemi, mais une sorte d'onde de choc ténébreuse émana brusquement de Zoroark, glaçant le sang du type plante aussitôt qu'elle avait traversé son corps, et stoppant net la charge de son attaque.

"C-comment...
...D'où sors-tu cette puissance ?"


"Tu t'en fous, tu vas mourir."

Zoroark écrasa de son pied le buste de Massko, et leva le bras en l'air d'une façon laissant suggérer qu'il s'apprêtait à le faire retomber droit sur le pokémon plante, pour le trancher avec violence.

Mais contre toute attente, le pokémon illusion se stoppa dans son geste et commença à se tordre de douleur en portant les mains à la tête, comme si quelque chose était en train de l'attaquer directement par la pensée.

"Non !
...Je ne veux pas faire ça...
Je ne suis pas un meurtrier !"


Il se releva et fixa Massko d'un regard noir.

"Tu le dois.
Tu ne vas pas le laisser se dresser sur notre chemin ?"


Il commença à charger une attaque, avant de s'arrêter et de recommencer à hurler de douleur.

"Est-ce...
...Est-ce que ça va ?"


"J'AI L'AIR D'ALLER BIEN, ABRUTI ?"

C'était comme si deux personnes se trouvaient à l'intérieur du pokémon ténèbres, et qu'elles luttaient pour avoir le contrôle.
Ce fut à la seconde personnalité de répondre ensuite :

"Tout...
...Vas parfaitement...
...Bien.

Mais toi, tu est trop faible pour être mon prochain porteur, ta vie n'a donc aucun intérêt."


Zoroark s'approcha alors de nouveau de Massko, mais cette fois, une énergie sombre commença à sortir de son sac, et à l'envelopper, en commençant par le bras puis tout le reste du corps.
Finalement, c'est un Zoroark complètement noir et avec des pupilles blanches qui se tenait devant Massko qui ne savais que penser de cette vision, c'était comme si de l'encre vivante recouvrait l’illusionniste.
Peu importe de quoi il s'agissait, ce n'était plus un pokémon, il suffisait de voir son expression quasiment inexistante ou son aura menaçante.

"Plus un pas."

Un projectile fait d'eau passa alors à toute vitesse juste à coté de la tête de Massko, et trancha le sac de Zoroark, rompant ainsi l'espèce de lien entre le pokémon ténèbres et l'énergie noire qui sortait de ce sac.

Le sac tomba au sol, et en sortis alors une espèce de masque.


Zoroark laissa échapper un cri de rage, avant que l'énergie recouvrant son corps ne le quitte et rejoigne le masque qui l'absorba en totalité.

Mais ce ne fut pas la priorité de Massko qui tourna d'abord le regard dans la direction d'où venait le tir, pour voir celui qui l'avait sauvé ;
Un Amphinobi.



Le pokémon eau pris de la hauteur pour rejoindre Zoroark en un bond, avant d’atterrir devant lui et de le renverser d'un coup de coude.

"Cela fait plus d'une semaine que tu me pousse à te courir après, et si je n'était pas arrivé à temps, ta folie meurtrière aurais continuée ici.
Je suis certain que tu peux affronter l'emprise de ce masque, alors rend-toi et détruisons cette chose, Zoroark !"



"Détruire...
Nous détruire..?"


"LE détruire.
Ne le laisse pas prendre le contrôle, et encore moins ne faire qu'un avec toi, ne le laisse pas te changer en monstre !"


"Pour qui...

...POUR QUI TE PREND-TU ?"


Zoroark se releva d'un coup et trancha Amphinobi d'un puissant coup de griffe.
Néanmoins, la silhouette du pokémon eau disparu aussi tôt, pour réapparaitre juste derrière Zoroark et le plaquer au sol, pour le neutraliser.

"Humpf.
Et après Typhlosion ose me dire que je ne suis pas digne des plus grands ninjas."


"Typhlosion ?"

Massko se releva alors, bien qu'avec difficultés.

"Je ne connais qu'un seul Typhlosion ici...
Et il m'avait justement parlé d'un Amphinobi traquant un voleur de masque.
C'est donc ça, le masque de Pandarbare ?"


"En temps normal, je t'aurais demandé ton nom, ce que tu fais ici, et comment tu sais tout ça.
Mais étant donné les circonstances, je vais me contenter de répondre à ta question par un oui."


"LAISSE NOUS PARTIR !"

"Alors là tu rêve.
On vas détruire ce masque, attendre que tu ne sois plus sous son emprise et te balancer en prison."


"Détruire le masque ?
Mais l'objectif n'était pas de le rendre à Pandarbare ?"


"Vaut mieux pas que ce masque retombe entre les mains de qui que ce soit.
En fait, il est-"


"VOUS NE NOUS DÉTRUIREZ PAS !"

Une onde de choc ténébreuse repoussa Amphinobi et Massko, et permit à Zoroark de se relever, de récupérer le masque puis de l'installer à son visage.

"JE NE PÉRIRAIS PAS PAR LA MAIN D'ÊTRES AUSSI INSIGNIFIANTS QUE VOUS !"

Massko tentât alors d'attaquer Zoroark, mais sa lame-feuille fut bloquée et repoussée d'un simple geste.

"Comment peut-tu être aussi fort ?"

Amphinobi passa alors devant pour parer une contre-attaque de l’illusionniste.

"Sa puissance n'est pas naturelle."

Le ninja fit un bond en arrière, et envoya plusieurs Shurikens d'eau sur Zoroark.

Massko se releva, et fit une autre offensive au corps à corps, accompagné par son nouvel allié.
Mais Zoroark para la Taillade avec une main, et le sabre d'eau avec l'autre.

"Vous ne savez rien des conséquences impliquées par le fait de me défier.
Nous allons vous offrir un tête à tête avec la mort !"


Zoroark agrippa Massko à la gorge pour l'immobiliser.
Il repoussa ensuite Amphinobi, puis tira sur lui une boule de ténèbres concentrées.
Dans un cri de douleur, Le pokémon ninja disparu progressivement après avoir été touché, un peu comme si son existence même était en train de se faire effacer.

Zoroark lança ensuite le corps de Massko un peu plus loin, avant de fondre et de s'enfoncer dans le sol.
Massko se releva immédiatement, encore sous le choc de ce qui venait d'arriver au starter eau, et se concentra pour anticiper d'où viendra la prochaine attaque.
Une seule erreur, et il pourrais finir de la même manière.



Un courant d'air souffla dans son dos.
Massko se retourna en un instant, presque nerveusement, puis cracha plusieurs balles-graines, qui s'écrasèrent contre un rocher.
...Un rocher ?
Est-ce qu'il était là avant ?
Massko ne s'en souvenait même plus.
Soudainement, il se retourna encore en hurlant, tranchant dans le vide.
Quelque chose venait de le toucher, il en était sûr.

Un bruit rappelant une voix humaine se fit entendre à sa droite, mais quand il tournait la tête, il ne voyait rien.
Massko savait qu'il ne devait pas céder à la panique, et pourtant c'était précisément ce qu'il était en train de faire.
Impossible de repérer Zoroark dans toute cette foule...
Un minute, toute cette foule ?
Que font tout ces gens ici ?
Est-ce qu'ils étaient là depuis le début ?

Massko se tourna dans tout les sens, de plus en plus affolé.
Où est-il, que fait-il, par où vas-il attaquer, vas-il attaquer, comment vas-il attaquer, qu'est-ce qui vas l'attaquer ?
Est-ce qu'il se cache derrière cette vieille dame ?
Où alors, peut-être qu'il vas surgir du cratère de ce volcan, juste à coté ?
A moins que...  ...Primal Dialga ?!
Qu'est-ce qu'il fait ici ?
Le légendaire corrompu passa à coté de Massko en le saluant puis repartis et finis par se fondre dans la masse.
Massko reçu alors quelque chose en plein visage.
Il se retourna en direction du tir, prêt à contre-attaquer, quand il vit que le projectile n'était qu'un cookie.
Tout autour de lui, les gens le regardaient, avec leurs yeux en forme de cookies.

Le sol commença à trembler.
Des cookies sortirent des fissures en lévitant, avant de fusionner avec les têtes en forme de cookies des passants.
Oui.
Non.
Peut-être.

Les cookies sont une bonne idée.

AH AH !
Les cookies étaient l'explication depuis le début !

Une minute, non.
Il y a trop de cookies.
Les cookies sont faits pour avoir des cookies alors que les cookies mangent les cookies quand il leur reste des cookies qui peuvent écrire des cookies font de certains cookies de purs cookies tandis qu'un cookie mal assaisonné donne un cookie avortant sa dernière fournée de cookies.

Massko s'appuya contre un mur, essoufflé, ayant perdu ses repères.
Contre quoi était-il en train de se battre, au juste ?

Une silhouette apparu devant lui, lui rappelant immédiatement le combat dans lequel il était engagé.
Zoroark venait enfin de réapparaître n'attendant plus que l'offensive du pokémon plante.

Massko lui fonça dessus dans un profond cri de rage et le trancha de ses deux bras, en forme de croix.
Il l'avait senti, la peau s'était déchirée sur le coup, du sang recouvrait ses bras.
Il n'aurais jamais cru apprécier autant cette sensation un jour.

C'était fini, le cauchemar était fini, il pourrait repartir avec Célébi...

...Célébi ?

"Pou...
Pourquoi tu m'as..?"


Cette voix pourtant familière horrifia Massko au plus haut point et quand il se retourna, il eut une vision affreuse.
Célébi, tranchée et baignant dans son propre sang.

"Célébi !"

La suite fut quelque peu brouillonne.
Massko avait l'impression de faire un cauchemar, que tout n'était qu'un mauvais rêve, et pourtant tout avait l'air affreusement réel.

Il avait pris le corps de son amie dans ses bras, s'était mis à pleurer.
Il n'aurais jamais pleuré comme ça en temps normal, mais qu'importe, ce qu'il se passait l'avait déjà plus que poussé à bout.
Les larmes tombèrent sur Célébi, ce qui eut pour effet...
...De la dissoudre.
L'horreur ne faisait qu'empirer à chaque instant, Célébi était littéralement en train de fondre au contact des larmes de Massko, qui lui était tout simplement incapable de s'arrêter de pleurer, au contraire, ses larmes ne faisaient que couler encore plus vite.
Son état de chagrin et les cris de douleur de Célébi empêchèrent à Massko de se rendre compte suffisamment tôt qu'une ombre s'était élevée derrière lui et s'apprêtait à le trancher.

"Ce n'est qu'une illusion !"

Un fracas métallique se fit entendre derrière Massko, qui se retourna pour voir Amphinobi, qui venait de parer une attaque de Zoroark.
Le pokémon plante regarda autour de lui, pour reconnaître l'environnement dans lequel il était sensé être depuis le début.
Célébi n'était pas dans ses bras mais devant lui, volant au niveau de son visage et en bonne santé.

Massko resta sans voix, encore sous le choc de l'horreur qu'il venait de voir et incapable de saisir ce qui se passait.
Célébi enroula alors ses petits bras de la manière la plus réconfortante possible autour de la tête de son ami, essuyant ses larmes au passage.

"Shhhh...
Qu'importe ce que tu a vu, tout n'était qu'une illusion de Zoroark, c'est terminé maintenant..."


L'étreinte amicale dura encore quelques instants le temps que Massko reprenne ses esprits, quand un cri inhumain s'éleva derrière eux, leur rappelant qu'Amphinobi se battait toujours contre le pokémon masqué.
Zoroark répéta son hurlement animal, avant d'attaquer la grenouille ninja avec un vibrobscur anormalement puissant, qui pris Amphinobi par surprise et le frappa de plein fouet.

Zoroark provoqua ensuite une onde de choc pour repousser Amphinobi tombé au sol et pour empêcher Massko et Célébi d'approcher, puis se mit à prendre la fuite en gravissant la montagne par le biais de grand bonds, jusqu'à ce qu'il trouve une espèce de grotte dans la paroi et aille s'y réfugier.
Amphinobi tentât de se relever et de le suivre, mais sa douleur l'empêcha de rester debout très longtemps; et Célébi s'empressa d'aller à sa rencontre pour le convaincre de laisser Zoroark s'enfuir dans un premier temps afin de se reposer.

Le petit groupe se posa alors et entama les présentation, le temps que Massko reprenne ses esprits et que Célébi distribue des baies de soin à tout le monde.



"...Donc vous vous êtes retrouvés ici en cherchant un objet pouvant vous ramener chez vous ?"

"Ouais.
J'ai eu la carte menant à cet objet au bar de Pandarbare, et j'y ai rencontré Typhlosion qui m'a parlé de toi, c'est pour ça que j'ai tout de suite compris qui tu était.
Si je peux me permettre, ce Zoroark...
Il n'avais pas toute sa tête, n'est-ce pas ?"


"Effectivement.
Zoroark est certes un chenapan, un voleur qui profite de ses capacités d'illusion pour s'approprier des objets dont il estime que la valeur en vaut la peine, mais il n'a rien à voir avec la créature que l'on vient d'affronter.
Tu as dû le comprendre, il est devenu comme ça à cause de ce masque..."


"Mais ce masque, de quoi s'agit-il réellement ?"

"Je l'ignore, tout comme j'ignore comment il est arrivé entre les mains de Pandarbare.
Typhlosion doutait de mes capacités dans le domaine de l'art ninja, donc quand j'ai entendu dire que Pandarbare s'était fait voler, j'ai voulu le prendre au mot en retrouvant le voleur.
Je n'ai évidemment eu aucune difficulté à le retrouver, mais je ne m'attendait vraiment pas à ça.
Zoroark est assez connu parmi les pokémon du coin, c'est une racaille, mais de là à s'attendre à ce qu'il massacre tout un restaurant..."


"Il à fait quoi ?!"

"Vous m'avez bien entendu.
Il m'échappait toujours, mais j'arrivais à garder sa trace, contrairement aux autorités de la ville.
Quand il s'est rendu compte que je le poursuivait, c'était comme devenu un jeu pour lui...
Il laissait des cadavres de ses victimes derrière lui, comme pour que je ne puisse pas perdre sa trace.
J'ai assez vite fini par comprendre que c'est le masque qui le contrôle.
Comme vous avez dû le remarquer, Zoroark semble parfois vouloir s'opposer à la volonté du masque, pour qu'aussitôt la personnalité meurtrière finisse par reprendre le dessus.
Je ne sais pas comment l'expliquer, mais ce masque semble être vivant.
Il augmente la puissance de Zoroark de manière significative, et en contrepartie se sert de lui comme d'un pantin, afin d'assouvir sa volonté."


"Volonté qui serais de tuer tout le monde ?"

"Je n'en sais rien, mais dans tout les cas ce n'est certainement pas quelque chose de bon.
Il faut récupérer ce masque et le détruire avant que ça ne dégénère encore plus."


"Ça ne colle pas, si Pandarbare avait gardé le masque tout ce temps, pourquoi le masque ne l'avait pas possédé lui, plutôt que d'attendre Zoroark ?"

"Tu t'est répondu toi-même.
Le masque attendait Zoroark.
Je ne suis pas totalement sûr, mais si cet objet est bien vivant et possède bien une volonté propre, alors il a peut-être bien choisi Zoroark, et pour une raison précise.
Et vous avez pu voir par vous-même à quel point les pouvoirs de ce masque sont effrayants, donc je ne serais pas étonné que le masque ait utilisé une quelconque capacité d'attraction sur Zoroark, pour le pousser à le voler."


"Maintenant que j'y pense, Zoroark m'avais dit que je n'était pas digne d'être son prochain porteur...
Peut-être que c'est le masque qui me parlait à ce moment là, dans ce cas ça signifierais qu'il cherche constamment d'autres personnes à manipuler ?"


"Possible, mais je ne l'ai jamais vu se séparer de Zoroark jusqu'à présent."

"Selon notre carte, l'objet que l'on cherche se trouve dans la grotte dans laquelle Zoroark est allé se cacher.
Donc nous allons devoir l'affronter de toutes manières si on veut obtenir ce que l'on cherche."


"Vous êtes en train de me dire que vous accordez une quelconque confiance envers une carte, dessinée par on-ne-sait-qui, menant vers un objet assez puissant pour voyager à travers les univers ?"

"Eh bien, je suppose que oui..."

"Même si un tel objet existait et se trouvait ici, comment la personne derrière cette carte aurait été mise au courant de l'existence de cet endroit et du soit-disant trésor qu'il renferme, de plus sans y être allé par lui même ou avoir engagé des mercenaires pour vérifier ?"

"Il est également mention de créatures gardant l'objet, donc peut-être qu'il se l'est fait voler par ces créatures en question ?"

"Dans ce cas il aurais mis une prime pour qu'on aille lui récupérer et lui rendre l'objet, ce qui n'est pas le cas."

"Peut-être tout simplement qu'on se prend la tête, qu'il savait de source sûre que l'objet se trouve ici et qu'il à laissé une carte à disposition de ceux qui voudraient se risquer à aller chercher cette pierre ?"

"humpf.
Permet-moi d'en douter sincèrement.
Et puis de toute manière, cet endroit est bien trop récent pour que des gens y aient déjà perdu ou caché des trésors.
Cette forêt n'était pas là il y a à peine quelques jours."


Massko se tourna immédiatement vers Célébi.

"Ah !
Je te l'avais bien dit, mais t'a pas voulu me croire !"


"Je n'ai jamais écarté la possibilité selon laquelle tu aurais raison je te signale.
Dans tout les cas, même si cet endroit et la raison qui nous mène ici sont douteux, et que l'on va devoir s'opposer à un pokémon contrôlé par un masque sanguinaire, cela n'empêche pas que c'est notre seul piste pour rentrer chez nous, donc il faut bien essayer."


"Je n'ai aucune intention de vous empêcher d'y aller, mais au moins je vous aurais prévenu, je pense qu'il y à un piège derrière tout ça.
Dans tout les cas, Zoroark est à moi."


"Tu compte l'affronter seul ?
Mais tu est blessé, c'est bien trop dangereux !"


"Qu'importe, j'ai une fierté à respecter et je me suis attaqué à Zoroark de mon gré, j'en terminerais avec lui seul.
Je me moque bien que cela puisse vous paraître stupide."


"Stupide, c'est le mot !
on est même pas sûrs de pouvoir le vaincre à nous trois !"


Amphinobi se leva, prêt à partir au combat malgré ses quelques blessures.

"J'ai pris ma décision.
Si je peux vous demander une faveur, ce serais de ne pas intervenir dans mon combat avec lui tant que je n'aurais pas perdu.
Si je suis clairement en train de me faire battre alors seulement je vous autoriserais à intervenir."


"Je ne suis pas d'acc..."

Le sol se mit à trembler, empêchant Célébi de terminer sa phrase.
une espèce d'aura sombre commença à se dégager de l'espèce de montagne.

"C'est lui qui fait ça, sans aucun doute !
J'y vais avant que quelque chose de grave n'arrive !"


"Mais attend !"

Trop tard, Amphinobi avait déjà quasiment terminé de gravir la montagne, à l'aide de grands bonds, il était déjà trop loin pour entendre la voix des types plante.

"Bon, et bien nous revoilà entre nous deux.
Je pense être prêt à repartir, on essaie de le suivre ?"


"Tu n'est certes pas aussi blessé que lui, mais ce n'est pas une excuse pour être aussi imprudent !"

Massko était déjà devant le mur de la montagne et s'apprêtait à escalader, ignorant les mises en garde de Célébi.

"Les hommes, décidément...
Bon, très bien, on y va, mais il faudra pas se plaindre si il nous arrive quelque chose !"


"Très bien.
Allez, vient m'aider, ce mur manque de prises."


Très vite les deux comparses arrivèrent devant l'entrée de la grotte.



Un rapide coup d’œil à l'intérieur permettait de remarquer que l'endroit était clairement plus grand qu'il n'y paraissait;
La grotte semblait s'enfoncer dans l'intérieur de la montagne, et probablement sous la terre.

"Tient, attrape."

Massko envoya une espèce de foulard à Célébi, qui n'eut pas à l'examiner très longtemps.

"Un ruban Spé. ?
Tu m'avais caché avoir de l'équipement venant de notre monde !"


"J'ai réussi à en obtenir au bar, donc j'imagine qu'il y en à aussi dans les autres mondes avec des pokémon.
Met-le, il augmentera ton attaque spéciale."


"Je sais comment ça marche, c'est bon.
Et toi, tu as aussi quelque chose dans le genre ?"


"Un ruban Force+, qui augmente mon attaque donc.
Bien, si on est prêts, alors allons-y."


Ils descendirent dans la caverne, qui donnait presque l'impression d'avoir été aménagée au fur et à mesure qu'ils progressaient.
La lumière du jour ne fut très vite plus visible, aussi les deux pokémon avaient dû concentrer l'énergie solaire qu'ils avaient accumulée par photosynthèse afin de faire briller leurs corps.

Le silence était pesant, ce qui poussa Massko à finir par prendre la parole :

"Hey, Célébi..."

"Oui ?"

"Je voulais simplement te dire, pour tout à l'heure, quand j’étais hypnotisé et que tu m'as sortis de là...
...Merci."


"Mais de rien voyons, c'est naturel."

"Non, je veux dire...
...Tu est la seule personne qui serais venue me réconforter comme ça.
Hormis-toi, je n'ai personne.
Et je sais que tu as déjà fait beaucoup pour moi, donc je voulais vraiment te remercier pour tout."


"...

...Eh bien, qu'est-ce qu'il se passe, tu est en train de me faire une déclaration ou bien ?"


"N-non, c'est juste que...
...Enfin, j'ai eu un moment, comme ça, j'avais simplement envie de le dire.
Dans tout les cas, je le pense sincèrement."


"Je pourrais te faire les même compliments, tu te préoccupe toujours de moi avant toi-même.
Tu est certes un peu surprotecteur, mais tout de même, je l'apprécie grandement."


"De...
...De rien..."


"Bon, c'est bien mignon tout ça, mais nous devrions nous concentrer sur notre exploration, qu'est-ce que tu en dit ?"

"Oui, tu a raison.
On en reparlera plus tard."


Le duo fini par arriver dans une espèce de grande caverne.
Des cristaux lumineux éclairaient la pièce, permettant aux pokémon de relâcher la fluorescence de leurs corps.

"Des cristaux qui brillent au point d'en faire de la lumière, voilà qui n'est pas banal !"

"J'ai déjà vu ça dans le passé, la caverne qui renfermait le rouage du temps gardé par Créfadet en était remplie."

"En revanche, l'air est lourd, mais j'imagine que c'est normal dans une..."

D'un geste, Massko coupa Célébi dans sa phrase et l'empêcha d'avancer plus.
Ils étaient observés.
Ils étaient même encerclés, comme pouvaient le montrer des créatures que Massko reconnut tout de suite sortant des ombres de tout les cotés.

"Encore eux ?"

"Tu crois qu'on est dans leur repère ?"

Massko trancha en deux un primide essayant de s'approcher de trop près, pour qu'il se désagrège en la même énergie qu'habituellement.

"Je ne sais pas, et j'ai pas spécialement envie d'y réfléchir pour l'instant !"

Massko se saisis alors de son amie, puis se mis à sauter en rebondissant sur les têtes des primides afin de se frayer un chemin et finalement de semer le groupe d'ennemis.

"...J'imagine qu'Amphinobi à dû les croiser, lui aussi..."

"Tout comme Zoroark...

à moins que..."


"à moins que..?"

"Alors, c'est juste une théorie, mais...
Et si ce masque contrôlait ces créatures ?"


"Non, je ne pense pas.
Le masque dégageait lui aussi une énergie sombre, mais différente de celle dont sont faites ces choses."


"Ça me paraissais crédible, puisque ce n'est pas la première fois qu'on voit un pokémon se faire contrôler de la sorte..."

"Taxalis ?
C'est crédible, oui, mais je doute que le masque se serais simplement laissé faire acquérir par Pandarbare puis exposer dans son bar si il avait ce genre de cachètes."


"A moins qu'il ne voulait justement capturer Zoroark, voire d'autres personnes ?"

"Dans ce cas il aurais envoyé les créatures le faire à sa place.
C'est peut-être lié, mais j'ai simplement du mal à croire que le masque soit derrière tout ça, il y a forcément autre chose."


"Si tu le dis...
...Mais sinon, ça fait un moment que tu cours, on ne devrait déjà plus être bien loin non ?"


Le sol commença à trembler de nouveau, et encore plus fort que la dernière fois.

"En effet, je pense que c'est un signe que l'on se rapproche."

Ils arrivèrent dans une nouvelle grande salle, éclairée par des cristaux d'une couleur différente.
Ce qui était étonnant, c'est que l'endroit ne paraissait absolument pas naturel, des gravures et des pavés étaient visibles ici et là, et la pierre formant les murs semblait parfois avoir été taillée.

Une espèce de passage semblait donner vers une autre pièce, et l'on pouvait voir des lumières et entendre des bruits en provenant laissant penser qu'un combat avait lieu de l'autre coté.

Ils avaient réussi à rattraper Amphinobi !

Néanmoins, aucun des deux pokémon plante ne se risqua a aller le rejoindre dans l'autre pièce.
L’embuscade était trop évidente.

Et en effet, de nouveaux primides, plus nombreux, apparurent et se jetèrent sur les pokémon.
Contraints au combat, Massko et Célébi mirent en pratique la technique la plus efficace qu'ils connaissaient :
Massko se bat directement au corps à corps, tendis que Célébi, en hauteur, lui sers de support en le soignant ou en abattant à distance les ennemis voulant le prendre à revers.

Les créatures sombres tombaient une par une, jusqu'à ce que l'énergie se concentre pour former un primide plus grand, brillant d'une lueur rouge intense en son torse.

Massko tentât une approche directe mais fut repoussé par le géant d'un simple mouvement de bras.
L'attaque Feuille Magik de Célébi tirée ensuite dans le dos ne laissa cependant pas le temps au monstre de réagir.

"Il est lent, il faut en profiter !"

Et ainsi, les deux pokémon travaillèrent en duo afin de ne laisser aucune anticipation à leur adversaire.
Quand Célébi semblait foncer droit au visage, elle détournait aussitôt sa trajectoire pour s'éloigner tendis que Massko attaquait les jambes, et quand Massko s’agrippait aux bras, l'attaque venait finalement de Célébi qui tirais dans la nuque.

Finalement, le géant s'écroula, et donna l'impression de s'enfoncer dans le sol au fur et à mesure que l'énergie qui le composait disparaissait.
Seule la lueur rouge semblait ne pas vouloir s'évanouir...
Et ce, même une fois que le géant avait complètement disparu, puisque la lueur venait en fait d'une gemme désormais récupérable puisque non entourée par de l'énergie.

"Un diamant qui brille d'une couleur rouge...
Tu pense que c'est ce qu'on cherche ?"


Massko tenta de la saisir, mais il reçu une espèce de décharge lors du contact.

"Si c'est bel et bien la fameuse pierre pouvant contrôler le temps et l'espace, alors elle doit dégager énormément de puissance, mieux vaut la manipuler avec attention."

Un autre tremblement de terre, cette fois assez violent pour faire chuter Massko au sol, retentit.
Une fois celui-ci terminé, Célébi se saisis de la pierre aussi délicatement que possible puis attendis que Massko se relève pour aller voir avec lui ce qu'il se passait dans l'autre salle.

Comme ils le craignaient, ils y trouvèrent un Amphinobi en difficultés.


Une espèce de double sombre d'Amphinobi faisait office d'adversaire au pokémon eau original, et semblait être sur le point de l'achever.
En retrait, Zoroark portant toujours son masque observait la scène et semblait contrôler l'Amphinobi fait de ténèbres.

"Notre petite...
...Course poursuite était amusante, mais nous allons en terminer là.
En gage de reconnaissance pour m'avoir distrait, je te laisse quelques secondes pour que tu puisse énoncer tes dernières paroles."


"Merde..."

"Je m'attendais à un dernier mot plus sage de ta part, mais très bien."

L'amphinobi sombre éclata au contact d'une éco-sphère lancée par Massko, laissant savoir à Amphinobi et Zoroark que les deux types plante étaient présents.
Zoroark laissa échapper un cri bestial tandis que Massko et Célébi rejoignaient Amphinobi.

"Je vous avais dit de ne pas-"

"-Tu nous avais aussi dit qu'on aurais le droit si t'était en train de te faire battre, et au cas où tu ne l'aurais pas remarqué il était sur le point de te tuer."

"Je pense pouvoir résister à ses illusions, je vous soutiendrais par télépathie si il vous hypnose."

"Très bien, alors Amphinobi et moi, on prend le corps à corps."

Massko dû se dépêcher de bloquer une charge du pokémon manipulé.



Le pokémon Plante eut tout de même du mal à garder l'équilibre suite à cette attaque, et il fallut qu'Amphinobi pare un enchaînement de Zoroark puis que Célébi l'aide à ne pas tomber via psyko pour qu'il s'en sorte sans encombres.

Zoroark se saisis alors d'Amphinobi par la tête pour le frapper avec violence sur le sol, puis envoya un double de Massko pour attaquer Célébi.
Massko voulu évidemment se mettre sur la trajectoire de son double, mais bizarrement il avais soudainement l'impression d'avoir été téléporté dans un tout autre endroit.
Il chercha les autres pokémon partout, sans succès, quand il entendit une voix dans sa tête.

"Concentre-toi, ce n'est qu'une illus...
Gah !"


Le cri de douleur de Célébi ramena immédiatement Massko à la réalité.
Il vit son double en train de s'en prendre au petit légendaire, mais se faire transpercer par un shuriken fait d'eau.

Amphinobi luttait pour rester debout tout en essayant de maintenir la furie qu'était Zoroark, mais avais tout de même réussi à charger un projectile pour sauver Célébi.

"Il peut créer ces doubles à volonté, ils sont puissants mais peu résistants."

Massko essaya de venir en aide à Amphinobi qui éprouvait de plus en plus de difficultés, mais Zoroark projeta le ninja sur le type plante, puis provoqua une sorte d'explosion de ténèbres directement sur eux.

Une lueur commença à se dégager du nuage de fumée, pour qu'en ressorte un Massko enragé fonçant droit sur Zoroark.
Une série de lames feuilles suivie d'une éco-sphère à bout portant furent données par le pokémon plante, mais cela ne semblait avoir aucun effet sur le type ténèbres, même avec le boost donné par le talent de Massko.

Zoroark riposta avec une attaque de ténèbres qui atterra Massko.
Il anticipa ensuite une charge par derrière d'Amphinobi, qu'il bloqua et envoya voler dans le décor, le choc avec le mur étant assez puissant pour le sonner.
Voayant ensuite Célébi essayer d'attaquer à distance depuis sa hauteur, il lui envoya une attaque lance-flammes pour l'affaiblir puis sauta pour arriver à son niveau et la projeter avec violence sur le sol.
Célébi en lâcha la pierre sur le coup, et elle fut la seule à remarquer qu'elle commençait à réagir au choc de manière étrange...

N'ayant vu que Célébi se faire frapper, Massko essaya de se relever malgré toute la peine que cela lui imposait.

"B-bordel..."

"Si vous vous contentiez de mourir sans résister, vous pourriez alléger vos souffrances."

Massko retenta alors de charger Zoroark, mais une nouvelle secousse le stoppa dans son élan.

"Grrr...
Et pourquoi tu fais trembler le sol comme ça ?"


"Il n'en est rien, nous ignorons ce qui provoque ces secousses."

"Mais alors..."

"Je crois savoir..."

Célébi invita les autres à porter leur attention sur l'émeraude qui brillait de plus en plus, des éclairs d'énergie s'en dégageant.
Elle finis par se mettre à léviter toute seule, tendis que les éclairs se faisaient de plus en plus grands et intenses.
Le sol commençait à disparaître là où les éclairs touchaient pour laisser paraître de l'énergie sombre, restant concentrée sur un point mais semblant tout de même comme en excitation.

Soudainement, la gemme produisit un flash aveuglant durant quelques secondes pour qu’une fois la visibilité revenue les pokémon soient...
...Dehors ?

Ils étaient toujours au même endroit, mais la montagne, la caverne, elles semblaient avoir simplement disparues.
La pierre se calma et retomba simplement entre les pattes de Célébi.

Le trou où se concentrait l'énergie sombre était toujours là, et sembla s'enfoncer dans le sol, comme pour former une espèce de puits.

"Toute cette puissance, à moi !"

Soudainement, Zoroark se mis à pousser des cris de douleurs inhumains, tandis qu'il se frappait la tête aussi fort qu'il le pouvait.
Les autres pokémon ne savaient pas quoi faire face à ce spectacle, jusqu'à ce que le masque se sépare de lui même du visage de Zoroark en lévitant.

Zoroark s'écroula sur le coup, puis toute l'énergie sombre fournie par le masque quitta son corps pour rejoindre l’intérieur du trou, tendis que le masque s'y enfonçait jusqu'à ne plus être visible.

Le trou pris de plus en plus d'envergure, à tel point qu'Amphinobi se saisis du corps inanimé de Zoroark puis encouragea les deux types plante à prendre la fuite, ce qu'ils firent.
Alors qu'ils étaient poursuivis par le sol qui s'effondrait au fur et à mesure, Zoroark se réveilla d'un bond et commença à se débattre.

"NON, JE DOIS LE REJOINDRE, NOUS DEVONS NE FORMER QU'UN !"

"Calme-toi, tu n'est pas près de revoir ce masque de ton vivant !"

"NON !
IL EST UNE PART DE MOI, JE SUIS UNE PART DE LUI !
JE DOIS...
JE DOIS-"


Amphinobi frappa la tête du pokémon ténèbre contre un arbre pour l'assommer.

"Tu dois te calmer."

Assez tôt, le groupe arriva devant les murs de la ville, et comme l'on pouvait s'y attendre, le sol arrêta de s'effondrer à ce moment là, comme si seule la forêt était destinée à disparaitre.


___________________________________________________________________



"C'est bon, tu reprend tes esprits ?"

"Je crois...
Je suis au moins certain de ne plus ressentir sa présence en tout cas."


"C'est bon à savoir.
Au moins on est sûrs que tu ne vas pas te jeter dans ce vide pour essayer de le récupérer."


"Non, certainement pas...
C'était comme si j'était constamment en train de lutter contre lui, alors que je savais à l'avance qu'il garderait tout de même le contrôle...
...Je me sens faible, il a dû emporter une partie de ma propre énergie avec lui..."


"Très bien, tu est donc conscient qu'il est inutile de nous résister, tu vas en taule."

"..."

"Est-ce vraiment nécessaire ?
Il n'a pas fait tout ça de son plein gré !"


"Non, il a raison.
Je n'en reste pas moins un voleur, et quelqu'un doit payer pour ce massacre."


Zoroark se mis à serrer des dents et des poings, pendant que ses yeux s'humidifiaient.

"Quand je pense que j'ai tué tout ces gens...
Je vois encore leurs visages..."


Massko et Célébi se mirent à regarder Amphinobi avec insistance.

"Oh non.
Je sais ce que vous essayez de faire tout les deux, mais c'est hors de question."


"Il va être hanté par ses meurtres toute sa vie, ça ne te suffit pas ?"

Le ninja pris un temps pour réfléchir, puis finis par céder.

"...Bon, très bien.
Je l’emmène en prison, mais uniquement pour ses vols, je ne dirais rien à propos de ses victimes."


"Quoi ?
Non, je dois subir les conséquences de mes actes !"


"Ce n'étaient pas tes actes, et tu le sais.
Tu ferais mieux d'accepter ce qu'on te propose avant qu'il ne change d'avis."


"...
...D'accord.
Merci de faire ça pour moi.
Mais vous vous doutez bien que ce fardeau risque d'être trop lourd à porter et que je vais finir par me confesser, et ce n'est pas dit que l'on aura alors la même clémence envers moi que vous."


"Attend au moins que ce masque ait refait surface, là t'aura peut-être une chance de faire comprendre qu'il te manipulait."

"Tu pense que ce masque va revenir ?"

"J'en suis certain.
Pourquoi se serais-il séparé de Zoroark comme ça ?
Il a également mentionné une grande puissance quand cette énergie noire est apparue...
Il vas revenir, tôt ou tard, et il sera encore plus dangereux."


"Et il reviendra probablement avec ces créatures faites de cette énergie..."

"Quelles créatures ?"

"Eh bien, les créatures qui se forment avec cette énergie !
Il y en avais plein dans cette caverne, tu n'en a pas croisés ?"


"Non, ça ne me dit rien."

"Je n'ai aucun souvenir d'une telle chose, moi non plus."

"Ce qui nous confirme donc que le masque ne contrôlait pas les créatures, mais alors..."

"Cette gemme rouge, c'est la pierre que vous étiez venus chercher, n'est-ce pas ?
comment l'avez-vous obtenue ?"


"Eh bien, on l'a récupérée suite à une embuscade de ces mêmes créatures, peu avant de vous rejoindre..."

"Ce qui veut dire que ces créatures l'avaient placée ici volontairement.
Ils vous ont attaqués vous en particulier, sans même se montrer devant nous.
Et si j'ai bien compris, ils agissaient comme si ils étaient contrôlés par quelqu'un ?"


"Il donnent l'impression d'être manipulés comme des pantins, oui..."

"A quoi tu pense ?"

"Je pense que quelqu'un, ou quelque chose est derrière tout ça.
On vous fait récupérer, vous en particulier, cette gemme juste avant que vous ne rejoigniez notre combat, et en plein milieu du combat cette même gemme fait apparaître toute cette énergie, attirant le masque de sorte à ce qu'il s'y enfonce après avoir au préalable lâché Zoroark.
Et comme par hasard, cette forêt, qui était déjà inexistante avant que tout ceci ne se déroule, disparais complètement une fois que c'est terminé."


"Donc ce serais quelque chose d'intelligent qui serais derrière tout ça...
Ça colle, cette même énergie et ces mêmes monstres nous ont emmenés de force dans ce monde, et elle nous à déjà posé problème en augmentant significativement la puissance d'un de nos adversaire une fois."


"J'ai déjà vu des trucs étrange dans ce genre depuis que je suis ici.
On raconte même qu'un événement officiel aurais été violemment interrompu suite à l'apparition massive d'énergie sombre et de monstres ténébreux.
Tout ça ne peut pas être qu'un simple hasard.
Je ne sais pas ce que celui derrière tout ça veut réellement, mais apparemment il avais à y gagner à augmenter la puissance du masque, et j'ai l'impression qu'il s'est simplement servis de nous comme des pions pour arriver à cet objectif."


Massko et Célébi ne répondirent pas, pensifs.

"Cette gemme.
Vous savez comment vous en servir ?"


"Non, mais si elle possède vraiment des pouvoirs, alors je l'étudierais pour essayer de la faire fonctionner..."

"On a vu qu'elle était potentiellement dangereuse, soyez prudents avec elle.
De plus, c'est vous spécifiquement qui l'avez récupérée.
Et je suis prêt à parier que celui derrière ça s'est arrangé pour que ce soit vous spécifiquement qui ayez récupérés la carte menant à elle.
Si rien n'est véritablement laissé au hasard, alors je pense que vous allez devoir accomplir quelque chose avec cette pierre.
Peu importe ce que ce sera, je vous conseille de faire extrêmement attention à elle et à la moindre réaction qu'elle pourrait provoquer.
Pour tout vous dire, je doute que vous arriviez très bientôt à rentrer grâce à elle, si jamais c'est bien grâce à cette pierre que vous allez rentrer chez vous."


"Très bien, on y fera attention."

"Sur ce, je pense que nous allons nous séparer.
Je dois retrouver Pandarbare pour lui expliquer qu'il ne récupèrera pas son masque puis laisser notre cambrioleur entre les mains des autorités.
Ensuite, je serais certainement au bar si vous me cherchez."


"Ok, à la revoyure alors.
Quand à toi Zoroark, je pense que tu vas avoir beaucoup de choses à réfléchir pendant ton séjour en prison."


"Ouais.
Mais quand même, merci de m'avoir sauvé.
Je n'en valais pas la peine."



Les deux pokémon ténèbres s'éloignèrent, et rentrèrent dans la ville par l'une des portes principale, laissant le duo de pokémon plante seul.

"Bon, et bien voilà, on a eu notre pierre.
Mais si ce qu'Amphinobi est vrai, alors j'ai presque l'impression qu'on a fait tout ça pour rien..."


"Cette gemme va nous servir à quelque chose, c'est juste qu'on ne sait pas encore quoi.
Je ne dirais pas que l'on ait fait tout ça pour rien, même si sur un coté pessimiste on risque de revoir ce masque, en encore plus dangereux."


"En tout cas, tu vois que j'avais bien fait de prendre toutes ces baies, elles nous ont été bien utiles !"

Célébi se mis alors à bailler longuement.

"Je suis épuisée, nous ferions mieux de rentrer."

"Attend, maintenant que j'y pense, cette gemme ne te parais pas familière ?"

"Hein ?
Non, pourquoi ?"


"Je suis sûr d'avoir déjà vu des gemmes semblables...
...Mais où ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Massko, quête solo

Revenir en haut Aller en bas
 

Massko, quête solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiverse City :: Partie RP :: Section Solo :: Quêtes Solo-