Multiverse City

La ville de tous les défis
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Triste enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Futoshi
Petit garçon
Petit garçon
avatar

Masculin Messages : 49

Feuille de personnage
Koppais: 1500
Équipe:
Objets:

MessageSujet: Triste enfance Mer 12 Aoû - 1:44

Durant toutes ces années, Futoshi vivait dans la misère avec sa mère. En effet, son père est mort 3 mois avant sa naissance, et sa mère peinait beaucoup à l'élever pleinement, de par sa pauvreté due à un salaire de misère pour son travail épuisant. Elle était obligée de partir dès le matin pour se rendre au laboratoire scientifique où elle travaillait comme chercheuse, tout ça pour passer sa journée à observer et vérifier des documents d'informations, pour ne rentrer que très tard le soir. Futoshi et sa mère n'avaient que peu de temps à passer ensemble, et ce dans un petit appartement un peu délabrée, mais ils étaient heureux ensembles. C'était tout ce qui comptait pour eux.


Futoshi et sa maman.

Ce soir était un soir comme les autres, où Futoshi passait un moment heureux avec sa mère.

Futoshi ! Viens manger !

J'arrive maman !

Tout deux s'installèrent pour le repas du soir.

Je t'ai fait des pâtes à la sauce tomate. Je suis désolée j'aimerais pouvoir te faire un peu plus que ça, mais nos soucis d'argent ne nous le permet pas.

C'est pas grave, j'adore ça ! Merci maman !

Ils prirent leur repas tout les deux. Futoshi avait l'air content.

Comment était ta journée ?

Oh comme d'habitude. J'ai bien été sage en classe, parfois les garçons m'embêtaient mais Shizuka était là pour me consoler et pour jouer tout les deux !

Je vois ça. Moi je n'arrive plus à supporter cette misère. Mon travail occupe trop mon temps pour que je puisse m'occuper de toi, et niveau finance on est vraiment dans une situation très délicate, j'ai beaucoup de difficulté pour payer nos loyers et de quoi manger, je voudrais tant qu'on se fasse plaisir.

Tu sais maman, ce qui me fait le plus plaisir, c'est de te savoir heureuse, alors souris !

Tu as bien raison. Je suis déjà bien heureuse de t'avoir auprès de moi.

Après avoir fini de manger, Futoshi se leva et s'approcha de sa mère.

Dis maman, tu me fais voler très haut dans le ciel ?

Si ça peut te faire plaisir.

La maman prit Futoshi dans ses bras et le leva très haut vers le plafond, et le faisait tourner.

Yooooouh ! Attention ! Voilà l'avion qui vole ! Vole ! Plus haut que les nuages !

Ouiiiiiiiiiiiiiiii ! Hahaha !

Elle le posa après quelques tours. Tout deux firent les fous pendant presque une heure, jusqu'à l'heure de se coucher.

Futoshi se mit dans son lit pendant que sa mère lui souhaita bonne nuit.


Bonne nuit maman !

Bonne nuit mon ange, fais de beaux rêves !

La mère fit un bisou sur le front de Futoshi, puis s'en alla de sa chambre après avoir éteint la lumière et fermé la porte. Futoshi s'allongea et s'endormit.

Le lendemain matin, Futoshi se réveilla. Il alla vers la salle à manger avec sa mère et ils prirent leur petit-déjeuner.


Bonjour maman !

Bonjour Futoshi. Tu as bien dormi ?

Très bien. J'ai dormi comme un loir.

Après le petit-déjeuner, il était l'heure pour maman de partir au travail, et pour Futoshi de partir à l'école.

J'y vais. A ce soir, passes une bonne journée mon amour.

A ce soir ! Prends bien soin de toi et passes une bonne journée !

La maman fit un bisou sur le front de Futoshi, avant de monter dans sa voiture et partir au travail. Futoshi pris le chemin à pied jusqu'à l'école.

Futoshi passa une journée habituelle à l'école. A la récréation, il tomba sur les trois garçons qui l'embêtaient chaque jour.


Hé regardez qui voilà ! C'est le gamin fauché !

Alors ça va toujours aussi bien dans ton bled pourri ?

Ta maman elle est allée fouillée les poubelles pour te trouver à manger j'en suis sûr !

Arrêtez ! Ne dites jamais ça de ma maman !

Futoshi donna un coup de pied dans la jambe du plus grand, qui ressentit comme une chatouille tellement le coup n'était pas fort.

Z'avez vu ? Il veut essayer de se défendre !

T'en fais pas ! On va lui apprendre à notre manière !

L'un d'entre eux donna un coup de poing dans le ventre de Futoshi. L'autre lui donna un coup de pied dans le dos qui le mit à terre et le troisième lui écrasa le ventre avec sa batte de base-ball. Ils se mirent ensuite à trois pour le frapper à terre à coup de poings, de pieds et de batte.

L'un se fin retourner son T-shirt dans sa tête, l'autre se fit enfoncer sa casquette et le dernier se fit cacher les yeux par un ruban.


Ça suffit ! Laissez-le tranquille !

Mince ! C'est Shizuka !

On file les mecs !

J'me demande bien ce qu'elle lui trouve à ce nabot !

Tout les trois partirent en courant. La fille qui leur avait donné une leçon tendis sa main à Futoshi.

Futoshi ! Tu n'es pas blessé ?

Shizuka !

Futoshi pris la main de Shizuka et se mit accroupi. Shizuka voulut lui soigner ses blessures avec un peu d'eau et de coton.

Il va falloir que tu en parle au directeur. Tu ne peux pas les laisser te marcher dessus encore à longueur de journée.

J'aimerais bien, mais j'ai peur ! Ils pourraient vouloir se venger !

Mais non. Je suis sûr qu'ils trouveront une solution pour ne plus que ça recommence. ça va mieux ?

Oui...

Allez souris !

Shizuka fit un petit bisou à Futoshi.



Shizuka...

Futoshi versa des larmes et rougit. Shizuka était vraiment gentille avec lui. De toutes les personnes qu'il a rencontré au cours de sa vie, il ne s'entendait qu'avec les filles, tandis que les garçons le faisaient souffrir.

La journée se poursuivi jusqu'à la fin. Sa mère n'était pas venue le chercher. Il était rare que sa journée finissait avant la sienne. Futoshi rentra donc à pied à la maison.

Une fois rentré, il voulut s'occuper pour passer le temps en attendant sa mère. Il joua sur sa vieille Super Nintendo. Il ne pouvait rien avoir d'autre vu ses moyens, même s'il rêvait depuis toujours d'une Neo-Geo. Mais il se contentait bien de ce qu'il avait.

Le temps passa. La mère de Futoshi n'était toujours pas rentrée. Il commença à s'inquiéter un peu.


C'est bizarre, généralement à cette heure maman est rentrée. Je me demande ce qui se passe.

Pour se changer les idées, il alla regarder la télé. Quelle chance, un épisode de Card Captor Sakura était diffusé. Il le regarda joyeusement.

Sakura, tu es tellement belle !

Une fois l'épisode fini, il zappa entre toute les chaines pour voir ce qui pourrait l'intéresser. Il n'y avait qu'un documentaire sur la loutre, une recette de cuisine pour du gigot et un jeu télévisé de questions. Rien qui ne lui donnait tellement envie. Ne voyant rien d'autre, il décida de regarder les infos.

Nous nous trouvons sur la Rue des écureuils, où a eu lieu il y a quelques instants un grave accident de voiture !

La voiture était affichée. Futoshi l'observa et eut une vision de choc : c'était la voiture de sa mère !

Hein ?

Une ambulance a été dépêchée. Les ambulanciers semblent s'occuper de la personne qui était dans la voiture.

La caméra affichait les ambulanciers qui sortaient la personne de la voiture. Futoshi vit, horrifié, le corps de sa mère, inanimé.

Maman ?

Il se leva tout à coup.

MAMAN !

Futoshi partit en courant vers le lieu indiqué. Il était extrêmement paniqué.

Arrivé sur les lieux, il vit sa mère, trainant inconsciente sur le sol.


MAMAN !!!!

Il saisit sa mère, et eut alors la triste révélation. Sa mère est morte.

MAMAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!! NOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!! MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!!!

Futoshi pleurait toutes les larmes de son corps. Des responsables des infos le saisirent et l'éloignèrent.

MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!!!!!!!!

Un enfant vient d'arriver sur les lieux. A en juger ses cris, nous pouvons déduire qu'il s'agit de l'enfant de cette femme.

Les ambulanciers mirent le corps de la mère de Futoshi sur un lit roulant et le couvrit d'une couverture fine.

MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ils la mirent dans l'ambulance et la referma.

MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ils montèrent dans l'ambulance et elle partit.

MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Futoshi était effondré à terre et pleurait. Ce qui venait de se passer l'avait totalement bouleversé.

NOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!! MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!!!!!!!!!

L'enterrement de sa mère eut lieu 3 jours plus tard. Futoshi était venu accompagné de Shizuka et des trois garçons.





Snif... snif... uh... maman...

Futoshi pleurait toujours. L'un des caïd posa sa main sur sa tête.

On est désolés petit.

Si on avait sût on se serait pas moqué d'elle.

On a été vraiment vache avec toi. J'espère que ça nous servira de leçon.

Shizuka saisit la main de Futoshi.

Futoshi... je comprends ce que tu ressens. C'est un moment difficile à traverser...

Shizuka...

Futoshi pris Shizuka dans ses bras en pleurant. Shizuka lui tapota le dos tendrement.

Après l'enterrement, Futoshi alla dans un bâtiment avec les autres. Des hommes vêtus de noir s'approchèrent de lui.


Mon enfant, nous ne pouvons te laisser seul dans cette situation après ce triste évènement.

Je suis le gérant d'un orphelinat. Comme tu as perdu tes parents, j'ai été contacté pour te trouver un toit. C'est pourquoi il a été décidé que tu seras mis sous notre responsabilité, à notre orphelinat spécialisé.


Un orphelinat ?

Non je veux pas ! Et d'abord je vous connais même pas ! Allez vous-en !


Allons petit. Sans nous, où comptes-tu aller ? Tu n'as plus personne pour s'occuper de toi, c'est ta seule possibilité de t'en sortir.

Je veux pas ! Je n'aimerais personne plus que ma maman ! C'est la seule qui a sût s'occuper de moi et me rendre heureux.

Je vois qu'il va falloir se montrer plus persuasif.

Deux très grands hommes prirent les mains de Futoshi.

Lâchez-moi !

Nous allons t'accompagner nous-même. Viens.

Les hommes partirent, Futoshi pris de force avec. Ses quatre camarades l'accompagnèrent pour lui tenir compagnie.

Ils arrivèrent sur les lieux. C'était un orphelinat absolument morbide. Le bâtiment était délabré. On voyait des enfants dehors traités comme du bétail, avec juste un sac comme vêtement, la tête rasée, les gérants les fouettaient. A l'intérieur, on leur servait à manger quelque-chose à l'apparence infecte qu'on ne pouvait identifier.

Futoshi versa une larme. Il allait vraiment finir ici ?


NOOOOOOOOON !!!! JE VEUX PAS Y ALLER !!!!

Futoshi se débattu, et finit par se sortir de l'emprise des hommes. Il s'enfuit.

Hé ! Où tu vas ? Reviens !

Il escalada la grille et sauta de l'autre côté. Il continue de courir.

Il s'enfuit ! Rattrapez-le !

Les hommes et les quatre copains de Futoshi lui coururent après.

Futoshi courut à travers toute la ville. Ses poursuivants ne le lâchèrent pas. Il traversa les rues, les routes, passa à travers quelques jardins, courut dans le parc, puis dans le centre-ville, puis près de toutes les bâtisses de la ville. A force de courir, il s'épuisait de plus en plus.

Il traversa une route. Il n'arrivait plus à courir. Il avait du mal à bien respirer. Il dût s'arrêter. Il vit arriver un scooter. Surpris, il n'eût pas le réflexe de l'éviter. Le motard essaya de freiner mais heurta Futoshi, ce qui le renversa et le fit tomber dans le bois d'à côté.


Futoshi !

Shizuka était horrifiée par ce qu'elle venait de voir. Futoshi est mort !

Pauvre enfant. C'est bien triste.

Les hommes en noir repartirent. Les trois garçons restèrent un moment, l'air tristes, puis ils repartirent aussi. Le motard appela la police.

J'ai tué un petit garçon avec mon scooter ! Venez m'arrêter sur le champ ! Si si ! Je mérite la prison !

Shizuka s'agenouilla à terre, puis pleura, les mains au visage. Elle resta là très longtemps. Elle était encore là quand la police est venue embarquer le jeune motard.

Quelques heures plus tard, Futoshi se réveilla. Il était en fait vivant. Il se retrouva au fond d'un bois.


Où... où suis-je ?

Futoshi se leva.

Hé ! Je suis là !

Pas de réponse.

Bah... de toute évidence, ils doivent me croire mort à l'heure actuelle. ça ne sers à rien d'insister.

Si seulement au moins j'avais ma mère auprès de moi... Mais elle n'est plus là. Elle est partie, partie pour toujours. Snif. Maman !


Futoshi se remit à pleurer. Sans savoir quoi faire à présent, il erra dans le bois, sans but.

Plusieurs heures plus tard, il trouva la sortie du bois. Il était arrivée à une ville inconnue. L'atmosphère y semblait accueillante. Il était comme transporté dans une nouvelle vie.


Ça alors ! Quel est cet endroit ?

________________________________________________

Voilà la préquelle de Futoshi. Je me rends compte que j'ai fait un gros contraste, cette histoire étant sûrement la plus triste que j'ai écrite jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Kidd
Jan-Ken Pow
Jan-Ken Pow
avatar

Masculin Messages : 330
Age : 17
Localisation : Radaxian

Feuille de personnage
Koppais: 260
Équipe:
Objets:

MessageSujet: Re: Triste enfance Ven 28 Aoû - 1:10

Triste histoire Euh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Triste enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiverse City :: Partie RP :: Section Solo :: Préquelles-